Association du Verbe Poaimer

23 mai 2020

Printemps 2020 Mars Avril "Concours du Verbe Poaimer" Résultats et 1ers textes + appel à textes Vingt Vingt

 

En ce Printemps Vingt Vingt

     Concours du Verbe Poaimer 2019,

         les résultats et premiers textes

 

     Les différents jurys ont œuvré en hiver après avoir lu les textes rendus anonymes pour nos concours annuels du Verbe Poaimer. Certes nous ne pouvons nous réunir en ce début de printemps 2020 aux circonstances de confinement généralisé, c’est partie remise pour des lectures de poèmes ensemble, en un lieu chaleureux de vers à écouter et de verres à trinquer.

      Pour ne pas faire languir des résultats et les annoncer en temps et heure, Le Verbe Poaimer crée un ensemble écrit - puis audio-visuel - pour vous communiquer à la fois les palmarès un à un des différents jurys et les textes du haut du podium. Ces prix devaient être remis ce samedi 21 mars 2020 à la Bibliothèque George Sand de L’Haÿ-les-Roses dans le cadre du Printemps des Poètes et d’ « Au Fil des mots », pour les animations littéraires prévues dans cette bibliothèque à nom d’écrivain, dont nous sommes partenaires, comme nous l’a assuré Madame Chevalier sa Directrice. Nous remercions la Maison des Associations Culturelles ainsi que la ville L’Haÿ-les-Roses pour leur soutien logistique et financier.

     Parfois sur la plus haute place de nos podiums figurent plusieurs poèmes et poètes ex æquo. Neuf poèmes sont ainsi distingués du 1er prix en nos cinq catégories avec jurys distincts et 5 poètes en tout se partagent ces 5 premiers prix : GB, HD, NE, JL, C-R. Mèkicèdonk ? Parmi eux deux poètes qui ont déjà été classés les années passées, deux qui ont déjà remporté de nos prix et une poète arrivée en poésie depuis quelques mois seulement.

     Les prix consistent soit en prix sonnant et trébuchant, par exemple il y a 100 euros accordés pour leur prix par Bernard Chasse, grand poète de L’Haÿ-les-Roses et 100 euros par « L’Association des Amis du poète Rouben Melik », il y a aussi 300 euros remis par Le Verbe Poaimer ainsi que des livres, par exemples des livres de fables de l’immense Leonardo da Vinci et deux gravures accordées par notre poète artiste Monique Raymond. Et une belle reproduction d’une œuvre de Nicole Durand, représentant l’Arbre Bateau-Ville.

     Les poèmes primés, les poèmes cités, les poèmes reçus pourront être intégrés au fil du temps dans notre revue « Jeux d’Epreuves » comme dans nos anthologies au long cours. Un diplôme attend chaque participant. Récompenses aussi de pouvoir créer des poèmes et des proses hors sa propre routine, de les donner à lire, à partager et de lire ce que d’autres auteurs ont écrit sur le thème dans une fraternité poétique, littéraire et artistique.

      **

« Lieux », poèmes inscrits au Prix Bernard Chasse

    Juré : Bernard Chasse auteur de L’Haÿ-les-Roses, une colline inspirée (publié par Les Amis du Vieux L’Haÿ) et figure également régulièrement dans les anthologies du Verbe Poaimer - Sonnets de la Colline et quinzains de l’an XV comportant 38 de ses sonnets ou encore La Ballade du Bateau-Ville avec le 1er des « Septuors » qu’il a consacrés au sujet.

     Podium des Lieux :

1ers prix ex æquo : « Villanelle de Paris (Le conte d’une cité) » et « La Terre 2019 – triste état des lieux » par Julia Lindholm  et « Aux Saintes-Maries-de-la-Mer » et « Réveil de l’été dans le jardin » par Charlotte-Rita  

3e prix Nicole Barrière « Terrienne » et « Terrienne encore »

4e prix ex æquo :

Le Jardin du Luxembourg par Gérard Bouvier

Troubadours de lumière par Nadia Esteba de Angeli

À Veules-les-Roses - quinzain acrostiche par Elizabeth de Courtivron

L’Île-d’Orléans par Béatrix Labonde Desolneux 

Le Jardin par Hervé Lafforgue

    Prix Enfance Poésie à une talentueuse poète de 8 ans de L’Haÿ-les-Roses : Clara P.

     Palmarès établi le 31 décembre 2019 chez Bernard Chasse. En 2020, le prix Bernard Chasse va porter sur les Planètes ! Et permettra de participer à Planètes gravées, planètes lègères, notre deuxième livre prévu de poèmes et gravures (Demandez-nous nos conditions pour cet ouvrage). A vos plumes et à vos lunettes astronomiques !

 

    Villanelle de Paris (Le conte d’une cité)

 

C’était le meilleur des temps

C’était la saison de l’obscurité dans la ville de lumière

C’était le pire des temps

 

Nous ne vous oublierons jamais, nous nous embrassons sur les ponts, dansons jusqu’à l’aube

Sur chaque rive Paris reste immobile, résiste, commande encore un verre

C’était le meilleur des temps

 

Orchestre infernal des sirènes, jours après, le chuchotement d’une cloche solitaire

Fouille intégrale, état d’urgence, hommes en armures, Paris militarisé

C’était le pire des temps

 

Reconnaissant de chaque personne vivante : regarder des inconnus aux yeux

Georges Brassens chante Fluctuat Nec Mergitur et d’autres berceuses

C’était le meilleur des temps

 

Devant la Sorbonne, le ministre le plus dur en larmes

Peur et chagrin épuisant, « es-tu en vie ? » tes amis demandent

C’était le pire des temps

 

Les ciels parisiens de Piaf, les amours de Joséphine Baker,

Hugo, Prévert et Éluard écrivent ton nom : Ville Lumière

C’était le meilleur des temps C’était le pire des temps

 

     Julia LINDHOLM Version Originale en anglais, Fluctuat Nec Mergitur (A Tale of One City),écrit en avril 2019.

 

*

      La Terre 2019 – triste état des lieux

 

Mettre des enfants dans

des cages

Mettre des ogres dans

des palais

Regarder en horreur l’incendie

de Notre-Dame

Ne pas regarder l’horreur

de Lubrizol

Nous inonder avec

des mensonges

Sécher les mers avec

nos déchets

Mettre le feu aux

forêts ancestrales

Éteindre la vérité

                                    Julia LINDHOLM

 

**

 

        Aux Saintes-Maries-de-la-Mer

 

D’un lit de brume rose, apparaît le soleil

Qui sort paisiblement de son pesant sommeil

Et jette ses rayons dans les marais sauvages

Pour veiller les flamants, blasons du paysage.

 

Dans leur robe d’argent, reposent les chevaux,

Elégants et sereins, au milieu des oiseaux

Tandis que les taureaux, en redingote sombre,

Semblent se réveiller d’une douce pénombre.

 

Les roulottes de bois, demeures des gitans,

Roulent sur les pavés des longs chemins d’antan.

Elles viennent de loin pour écrire l’histoire

D’un bout de l’univers où dort la Vierge Noire.

 

Où va la femme brune aux beaux cheveux défaits,

Aux jupes à volants et suaves attraits,

Partant fêter la Sainte, empreinte de lumière,

Qui de Marie était la simple chambrière ?

 

En ce clair mois de mai quand chantent les échos      

D’un monde méconnu, la danse est son propos

Et le tempo la mène en l’église ancestrale

De ce coin de Camargue où claquent ses sandales.

 

     Charlotte-Rita été 2019.

 

*

      Réveil de l’été dans le jardin

 

Sur un tapis de fleurs, le bel été sommeille

Depuis que le colchique a gâté son élan.

Un unique parfum, camouflé sous la treille,  

Pourra le faire sortir du séduisant divan.

 

De son lit gracieux, retentit un murmure.

La rose, le lilas, la jacinthe et le lys

Enquêtent sans savoir qui, de belle aventure,

Sera le diffuseur : La tulipe ou l’iris.                            

 

La pure violette, en des termes timides,

Propose l’amarante, emblème d’infini.

Elle seule pourra, de ses odeurs fluides,                                         

Redonner le sourire au nouveau dieu béni.  

 

Il est dit aussitôt que la vive Aubépine,

Dont l’espoir est célèbre, aille enfin quérir,

Au milieu de l’aneth et de la capucine,

La fière enchanteresse et son bel élixir.

 

Lors, en ce gai matin, des arômes sublimes

Se mêlent au soleil et au céleste vent.

La nouvelle saison, en des senteurs infimes,  

S’éveille pour un cycle, embaumé sous l’auvent.                            

 

    Charlotte-Rita, été 2019.

 

**

 

Estrambots « Les couleurs », Prix « Agnès et Jacques »

 

     Agnès Varda et Jacques Demy étaient un couple de cinéastes dont le talent roboratif, créatif – Jane B. par Agnès V. ou… ou… pour elle, Les Demoiselles de Rochefort ou… ou… pour lui -  passe aussi par leur approche esthétique saisissante des couleurs !

     Jurée : Brigitte Moyon-Dyrek, éditorialiste de « Jeux d’Epreuves » et bibliothécaire-documentaliste de notre association de création poétique.

    Podium des Couleurs :

1) Nadia Esteba de Angeli « L’Inspiré » et « A cause du désespoir »

2) Béatrix Labonde-Desolneux « De toutes les couleurs » Très tôt, ce matin, la neige a blanchi le sol…

      Coups de cœurs de l’auteur des Lettres de Lucco, nouvelles et saynètes Luc Hazebrouck : « Les bleus de la mélancolie »  et « A cause du désespoir » par Nadia Esteba de Angeli (France) et  « Dans le noir » de Grâce Kakule Muyisa, de Butembo en RDC (Afrique).

 

         L’inspiré

 

Les fauves du couchant, aux teintes primordiales,

Les roses volés aux villes coloniales

Un peu mêlés à l’eau pourpre du ciel,

Et le vent musicien qui tourne sur la toile.

 

Sur la mer en folie, se tord le blanc des voiles,

Un peintre en saisit la grâce universelle

La force intemporelle d’éphémères moments

Car son âme est reliée aux racines du Temps.

 

Par son pinceau trempé aux essences divines

Il choisit les couleurs selon une musique

Qui se joue par magie, au son de l’inconscient ;

Fait des taches dorées évoquant les épices.

 

De leur parfum, jaillissent les tournesols aux champs.

Dans un songe il crée sa palette mosaïque,

La beauté s’y construit comme une basilique

Aux vitraux arc-en-ciel, puis en buisson ardent

 

Très proche du céladon, s’envolent symphoniques

Mille oiseaux gracieux aux ailes déployées

Qui flottent nénuphars dans un matin d’iris

Mauves ou mordorés dans le jardin des sens.

 

     Nadia ESTEBA DE ANGELI à Sigean - Aude.

 

*

 

      A cause du désespoir

 

Vignes et cabanons, deux barques sur l’étang,

Voilà le vrai bonheur ; du regard il se cueille.

Ici, le vent, les embruns la chanson du bouvreuil

Ont des parfums poivrés, clameurs éblouissantes.

 

La mer apprivoisée, notre âme, notre sang

Mêle avec nous ses pleurs et d’un bond, nous accueille.

De ces  tableaux vivants, j’en fais tout un recueil

L’azur et ses moutons, couleurs éblouissantes.

 

Là je dessinerai, alanguie un beau soir,

Afin de  dialoguer, imprimer la mémoire,

Auprès d’un amandier, surtout s’il est en fleurs

 

Coloriant les salins, d’ocre les « capitelles »,

Genêts, bleus romarins, iris d’eau et de miel   

Je veux le signer d’or, afin que rien ne meure

 

Donnez moi des pinceaux, donnez moi une feuille.

 

   Nadia ESTEBA DE ANGELI à Sigean - Aude.

 

**

 

Estrambots « Les œuvres », prix Ella et Rouben Melik

 

     Jurées : Nathalie et Séda Melik, les filles d’Ella et Rouben Melik. Ella était sculptrice et Rouben poète, dont les œuvres ont été rassemblées notamment dans deux importantes anthologies La Procession et En pays partagé, ce 2e livre disponible encore au « Temps des Cerises ». Le site de l’Association des Amis du poète Rouben Melik présente des pépites poétiques, visuelles, sonores à cette adresse www.amisroubenmelik.com

    Podium des Œuvres :

1) 1ers ex æquo : « Le Sphinx »  Gérard Bouvier et « Les Causeuses »  Hervé Lafforgue

3e) « La Nuit étoilée » Charlotte-Rita

4e) « Munch » Clara Delange

 

     Un trio de poèmes remarquables aussi célébraient Notre-Dame de Paris, ceux de Michèle Bourguétou, d’Elizabeth de Courtivron et de Julia Lindholm.

     Citons aussi les poèmes que Jean Bénard, Bernard Chasse et Béatrix Labonde-Desolneux nous avait envoyés sur le sujet « à chaud » et publiés dans « Jeux d’Epreuves », ainsi que le poème de Jean-François Blavin consacré au sujet brûlant et en ouverture de son livre attendu chez Unicité Oscillations vagabondes au crépuscule.

     La revue « Jeux d’Epreuves » de l’été 2019 comportait un « Journal du Dit de Notre Dame » en laisses alexandrines à partir de la presse par Laurent 3D et un éditorial à  perspective et données historiques par Brigitte Moyon-Dyrek.

 

     Le Sphinx

 

Et je cherche des mots pour dire d’autres choses

Qu’une apparence au fond d’un puits

Qu’un linceul d’espoir pour la nuit

Tissé avec des fils de prose

 

Dans l’interminable déduit

Les mots dits se métamorphosent

Et ma quête se recompose

Taisant le Graal que je poursuis

 

Le Sphinx impassible et muet

Garde l’entrée du cimetière

Le soleil de la vie a brûlé ses paupières

Celant la vérité derrière ses volets

 

Rien ne saurait forcer son énigme grandiose

Sa vitrification en atteste à jamais

Mais bien que le sachant, défiant son mépris j’ose

Interpeller le Sphinx. Sans nul espoir ? Qui sait ?

 

« Impénétrable Sphinx que sais-tu de la chose ? »

Seul le silence me répond

Hormis sortant des lèvres closes :

« C’est moi qui pose les questions »

 

     Gérard BOUVIER

**

           Les Causeuses

Doigts pétrissant le ciel
La beauté qui prend forme
Vos griffures d'azur
Qui lacèrent la glaise

De ces chairs malaxées
Que le couteau entaille
Saisir le mouvement
Par la grâce figé

Ces poses naturelles
Que votre main façonne
Vos tendresses de pierre
Aux courbes des statues

Derrière les paravents
Chuchotements discrets
Vos causeuses complices
D'un secret partagé

                  Hervé LAFFORGUE L’Haÿ-les-Roses en 2019.

     Les Causeuses de Camille Claudel (1897) Dans sa lettre de 1893 à son frère Paul, Camille Claudel évoque un petit groupe de trois personnages, en écoutant un autre, derrière un paravent. Inspirées peut-être d’une scène saisie au vol dans un wagon de chemin de fer, Les Causeuses sont présentées, dans leur version en plâtre, au Salon de la Société nationale des Beaux-Arts de 1895, puis en 1897, dans une version en onyx et bronze. (Note fournie par M. Lafforgue.)

 

**

 

Fables et Contes « à la lettre L », prix Charly Mathekis et les poètes de Butembo

     Juré : Charly Mathekis de Butembo, ville de la République Démocratique du Congo, dans la partie du Nord Kivu, cette région éprouvée par maints maux, pépinière de poètes et où il est notre ambassadeur parmi tous les talents de ce lieu francophone du monde, que la poésie aide  vivre, à tenir. Charly a accepté une fois encore avec enthousiasme et rigueur d’être notre juré et il a lu moult fables en vers et contes en prose aux personnages à la lettre L.

     Le Loup et la Libellule sont justement les héros animaux de notre dossier de « Jeux d’Epreuves » de février, préparé avec Brigitte Moyon-Dyrek. 5 poètes figurent sur le podium établi par Charly Mathekis à travers 8 textes. Le prix de fables et contes va concerner en 2020 des personnages aux lettres commençant par M et N, exemple parmi mille à forger : « Le Moustique et le Noctambule ».

 

     Podium Fables et Contes en L :

1) « Le Luxe et la Lumière » Charlotte-Rita

2 ex æquo : « Le Lion et la Licorne bleue » Nadia Esteba de Angeli

« La Légende est en larmes » Charlotte-Rita

« Le Loup et la Louvencelle » Nadia Esteba de Angeli

« Le Lilliputien et la Lune » Charlotte-Rita

3 ex æquo : « La Limande et la Libellule » Patricia Bonnaud

« La Lune et Le Loup-Garou » Michèle Bourguétou

« La logique et le Lemming » Jean Fauré

*

4e ex æquo : « La Légende des deux loups » Jean Fauré

« Lapin âgé d’un lustre » Augustin Kakine Aurele

« La Longévité de la Limule » Jean Fauré

« Les fils du Laboureur et l’esprit de Lucre » Jean Fauré

« Le Lièvre et le Lapin » Isabelle Adler

« Comme le vent aux crinières de lune » Nadia Esteba de Angeli

« Le Lierre et le Lilas » Charlotte-Rita

« La Limace et le Lapin » Gérard Bouvier

« Madame Lampyre et son Lumignon » Jean Fauré

**

          Le Luxe et la Lumière

 

Au lever du soleil, pénètre la lumière

Dans un exquis salon d’une riche chaumière

Le luxe, glorieux de satins et tableaux,

N’accepte pas l’éclat lui ôtant son flambeau.

 

Un matin, à l’instant de jaillir dans la place,

La lueur aperçoit, juste devant la glace,

Un imposant volet l’obligeant à rester

Dans l’immense jardin, sans pouvoir contester.

 

La richesse surveille, à travers les lamelles,

L’étonnement naïf de l’exquise immortelle

Qui glisse toutefois au liseré du mur

Pour scintiller encor dans le mystère obscur.

 

Le faste en plein courroux recouvre la fenêtre

D’une plaque de bois où chaque centimètre

Détourne le soleil toujours si curieux

Et peut garder alors son lustre précieux.

 

Le monde est ainsi fait quand dessous la charmille

Le luxe se calfeutre au cœur de sa famille.

La lumière d’autrui est vaine pour s’offrir

Et pouvoir de nouveau dans les enclos fleurir.

 

     Charlotte-Rita

 

**

 

 Textes du Bateau-Ville et du Navire-Monde

    « Voici les poèmes lus, merci pour l’idée du concours. Le thème est très bien trouvé. En plus d’intéresser au magnifique bateau, je trouve le thème éminemment poétique et inspirant pour les participants. » Gilles Dyrek

    Jurés : Gilles Dyrek, Thierry Dyrek,  Diane Dyrek, de la famille de François Dyrek qui reçut de la part de Romain Bouteille, l’un des créateurs du célèbre café-théâtre « Café de la Gare » le monument de bois dit « Le Bateau-Ville » !

     Podium du Bateau-Ville :

1) « Le Bateau-Rêve ou La Péniche Partir-vivre-ailleurs » Julia Lindholm

2) « Tragique destinée » Gérard Bouvier

3) « Bateau-Sagesse » Patricia Bonnaud

 

     Au bord du podium du B-V :

4e ex æquo : « Grand départ du Bateau-Ville » Monique Raymond

« Et l’bateau-ville » et « Le rafiot ville » Appoline Romanens

*

6e ex æquo :

« Déferlante sur le Bateau-Ville » Hervé Lafforgue

« Cité de l’Espérance »  Charlotte-Rita

« Le Bateau-Ville » Nadine Sabourin

« Le Bateau-Librairie » Elizabeth de Courtivron

« En bateau » Béatrix Labonde Desolneux

 

     Hors concours mais très appréciés ! : « Bateau-Chance » Bruno Dodin

« Le bateau-ville - Une sculpture en alerte » Irène Duboeuf

     Coups de cœur d’Annie Dyrek : « Bateau-Sagesse » Patricia Bonnaud, le Bateau-Ville par Nadine Saboureau, Tragique destinée par Gérard Bouvier

 

      Le Bateau-Rêve ou La Péniche Partir-vivre-ailleurs

 

Mon cher pote, on s’est baladé à Stockholm il y a vingt ans

Au long des quais froids d’hiver ou d’automne qui sait

Ce froid qui traverse tout pull et qui cultive le rêve constant ‘partir-vivre-ailleurs’

Et là emballé de l’humidité baltique, on s’arrête quand même un moment

En regardant un bateau, une péniche qui nous faisait penser

Et si on allait vivre sur un bateau, et si on allait partir en Italie.

 

Et puis on perd le contact et un jour tu le reprends et tu me dis ‘harcèlement moral

au travail’, ‘tentation de suicide au fond de la cave’

Et le contact est repris on reste amis, tu m’invites à ton mariage, je rencontre ta femme et

on parle de nos vieux amis et les nouveaux, on parle de temps à venir et du bonheur

Et encore une fois on perd le contact, parce que chacun fait sa vie

Mais un jour je te cherche en ligne et je te retrouve plus alors je cherche ta femme

Elle est veuve.

 

Et la seule réponse imaginable : tu es parti vivre sur la péniche Partir-vivre-ailleurs, dans un bateau-ville : l’Italie de tous les rêveurs du Nord, crée par les rêveurs des quais froids de la Baltique, tous les rêveurs unis, sur vos bateaux de rêves, vos bateaux-villes au paradis, la douceur ensoleillée,

Tu es en bateau-ville avec tes semblables, dans le navire-monde où tout est possible,

et là vous pouvez tous partir vivre ailleurs, rester vivants là-bas, et le monde sera à vous.

     Julia LINDHOLM

                   À Magnus (1974-2013)

**

          Extraits de courriels à l’adresse de l’Association du Verbe Poaimer :

     Je suis si heureuse et honorée d’être primée, je ne dirai pas que je n’ai pas de prix par ailleurs depuis de nombreuses années je mentirais, mais s’il faut avoir confiance en un concours honnête avec un jury impartial, c’est vos concours que je conseille et dont le palmarès n’est pas soumis à des considérations souvent incompréhensibles ou partisanes.
     Comme vous le savez faute de vivre pleinement ma vie, c’est avec abnégation que j’ai acquis la sagesse oubliant ce que je suis intérieurement, pour accepter la vie quotidienne.

      Toute ma vie j’ai su que je devais peindre écrire je l’ai fait, pas comme j’aurais voulu mais c’est ainsi ; je l’ai fait avec les moyens qui m’ont été donnés, le temps, ma situation en village, les contraintes familiales, aujourd’hui, pour rester humble je remercie quand même le ciel de m’avoir permis de le réaliser pas complètement certes mais c’est déjà pas mal...

     Avec la légitimité des Prix je peux écrire ici ou là pour féliciter une aquarelliste, faire un atelier d’écriture quand on me le demande, etc et continuer à projeter d’écrire un autre livre. MERCI ! Nadia Esteba, de Sigean dans le Tarn.

*

     Je suis à la maison du citoyen. Quelle surprise lorsque j'ai lu le compte rendu. Je n'en reviens pas !... Je vais essayer de me rendre à l'Haÿ, d'autant plus que ce sera pour mon anniversaire le 25. Quel cadeau. Vraiment, je rêve !... J'ai reçu également « Jeux d'épreuves » dont je vous remercie; vous avez eu, aussi, l'amabilité de retranscrire l'un de mes poèmes. C'est inouï ! Je vais continuer avec les lettres M et N. Encore une fois merci et à la prochaine fois. Cordialement.

     Béatrix Labonde-Desolneux, Val-de-Marne le 28 février 2020.

*

     Merci pour cette nouvelle qui me fait très plaisir. Sauf imprévu je serai présent avec grand plaisir à la remise des prix le samedi 21 Mars. Par contre mes contraintes professionnelles font que je ne pourrai venir pour l'Atelier d'écriture du 18.

     Hervé Lafforgue, poète de L’Haÿ-les-Roses, un cd de mise en musique de ses textes par Philippe Daverat, de la Compagnie Vincent Philippe et des « Amis de Bernard Chasse », serait en préparation.

*

     Merci mille fois à toi pour ton travail et ta passion pour la poésie ! Merci aussi à Brigitte ! Un grand merci, mille mercis, des mercis en suédois: tusen tack (mille mercis), tack så mycket (merci beaucoup), tackar hjärtligast (merci le plus cordialement) à toi et aux Dyrek du jury ! C'est un grand honneur et je suis très heureuse d'avoir cette chance ! 

     Merci également pour l'information pour la poésie pour cette année ! 2020 doit aussi être l'année où j'écris le roman qui vit en moi depuis 2015... 

     Julia Lindholm, depuis la Suède.

**

       D’autres textes à paraître sur Le Blog du Verbe Poaimer (Canalblog), sur la page FB du Verbe Poaimer et sur la page FB « Qui a créé le Bateau-Ville ?, notre enquête », dans nos "Jeux d'Epreuves". Et suivez - et même créez - notre actualité par vos propositions, y lire par exemple les propositions, celles d’un Eric Zahnd, d’une Monique Raymond ou d’un Jean Fauré…

 

GravurRaymondetcouvJE+

APPEL À TEXTES    PRINTEMPS ÉTÉ 2020 !

ESTRAMBOTS… PLANÈTES, ŒUVRES, COULEURS…

 Textes À LA LETTRE C et BATEAU-VILLE…

**

TEXTES… poèmes ou proses

     PLANÈTES, ŒUVRES, COULEURSpoèmes

          et BATEAU-VILLEproses ou poèmes

 

     LE VERBE POAIMER, dans sa 30e année

association à but non lucratif de création poétique (1991), membre de la MAC (1995)

  On peut participer à nos propositions d’écriture de 2 façons :

  -En nous envoyant, sans frais, des poèmes ou des proses qui pourront être intégrés dans nos anthologies futures ou dans la revue (on peut adhérer à notre association avec 12€ nous permettant de poursuivre les activités poétiques et on peut se procurer nos livres).

   -En participant à nos concours d'écriture d’ici au 20 septembre 2020 avec 12€ pour l’ensemble des catégories. Vous pouvez proposer autant de textes que ces catégories vous inspirent ! Lots : 500€ et œuvres artistiques + livres et possibilité de publication.

**         **     *     **       **

à découper, imprimer, photocopier ou recopier

VERBE POAIMER 2020 COTISATION/CONCOURS/LIVRE(S)

Nom M Mme :……………………… Prénom :…………………

Pseudonyme (s’il y a lieu) :………................................................

Tel et mail :……………………………………………………….

Adresse :………………………………………………………….

    Cocher :  Membre actif (infos/incitations à l’écriture par mails + revue Jeux d'Epreuves) ou membre par concours 12 €

OU Bienfaiteur 50 € avec reçu fiscal ⧠     OU Donateur 100 € avec reçu fiscal ⧠ (ouvrant droit à réduction d’impôt sur le revenu de 66%)

    Commande : Antho 2019 Jardins gravés, jardins légers 12 € ⧠

    Sonnets de la Colline et quinzains de l’an XV (10 €) ⧠

    Participation aux frais postaux par exemplaire 2 € ⧠

Montant total :         ….……. espèces… chèque... (entourer svp)

**

HISTOIRES ET POÈMES À LA LETTRE C

     Textes Lettre C : Placez entre Cinq et Cent mots Commençant par la Consonne C ! parmi lesquels des mots de 2020 : Courage, Coronavirus, Covid-19, Crise, Couronne, Confinés, Cluster, Cœur, Ciel, Chanteurs, Courriels… et/ou tous autres que vous Choisirez ! Thème libre. Poèmes, fables, contes en vers ou prose, poèmes en prose…, entre 15 et 24 vers ou lignes, caractère courant Times New Roman, 12, style « Sans interligne ».

    Prix Charly Mathekis et les poètes du Cher au Congo. Nombreuses récompenses, 100 €, des gravures de Monique Raymond, des livres de fables, des cd de fablettres et poèmes chantés par Philippe Daverat.

     Prix « La Classe ! » Les mineurs participent sans fraisJury : des professeurs de français et auteurs. Réservoir de mots et d’idées sur « Le Blog de Monsieur Dyrek ». Récompenses : des livres illustrés de fables ni d’Esope ni de La Fontaine ! par exemples de Claris de Florian ou de Léonard de Vinci. Si !

     Nota bena : les Lettres M et N prévues initialement sont en réserve pour 21.

**

ESTRAMBOTS DE PLANÈTES, D’ŒUVRES, DE COULEURS

       Concours de poésie avec 3 GRANDES THÉMATIQUES, poèmes de 15 à 20 vers réguliers ou libres, « estrambots » - au sens élargi de sonnets prolongés, vers réguliers ou libres.  3 prix de poésie, chacun à 100 euros.

a)  les PLANÈTES Prix Bernard Chasse – poète et auteur de proses de L’Haÿ-les-Roses (la Terre, la Lune, Mars, Mercure, Vénus, Jupiter et Saturne, Uranus et Neptune, Pluton, la ceinture d’astéroïdes, les exo-planètes, l’aventure spatiale,  la conquête lunaire et martienne, les corps célestes, les astres errants…)

b) les OEUVRES CÉLÈBRES Prix Ella et Rouben Melik – Rouben était poète Ella faisait sculptures (Une symphonie de Beethoven, « La Joconde » de Vinci, le « David » de Michel-Ange, « Impression soleil couchant» de Monet, sculptures de Camille Claudel, la Flèche de Viollet-Le-Duc etc).        

c) les COULEURS Prix Nadia Esteba, poèmes en couleurs (au min. 3 notations de couleurs, primaires, secondaires, teintes, adjectifs, noms…). Une de ses œuvres peintes à gagner en plus des 100 euros.

**

TEXTES DU BATEAU-VILLE AVENTURES ET RÊVES

     Prix de L'Haÿ-les-Roses (qui abrite le « Bateau-Ville »), en prose ou en poésie, avec un titre contenant le « Bateau-Ville ». Poèmes : de 14 à 24 vers, réguliers ou libres.Proses : 20 lignes ou plus, conte, nouvelle, poème en prose… « Bateau-Ville » : Total de prix 100 € et dons d’œuvres représentant le Bateau-Ville.  

      Voir l'avancée de l'enquête : Qui a créé le B-V ? la maquette géante du Bateau-Ville, la sculpture en bois ? Page Fb « Qui a créé le Bateau-Ville, notre enquête » + Page Fb du Verbe Poaimer + Blog du Verbe Poaimer

**

      Règlement chèque libellé à  Verbe Poaimer - M.A.C.  Moulin de la Bièvre 73 avenue Larroumès 94 240 L’HAŸ-LES-ROSES.  Précisions et envois de textes à : avpoaimer@yahoo.frBrigitte et Laurent du Verbe Poaimer

     - Document de concours aménagé ce 18 mai 2020 en fonction de l'actualité de cette année on dirait elle-même estrambotique ! Cordipoeti L3D57 -


     Ensemble établi pour le 21 mars 2020 lors du Printemps des Poètes sur le thème du « courage », de la journée mondiale de poésie, d’un jour de pandémie, d’un samedimanche sur la Terre à rêver d’un retour aux choses essentielles, d’un monde plus humain, de ballades en estrambots, de balades au fil de l’eau en Bateau-Ville au fil des mots, de balades sous les feuillages de lumières…

     L3D56 à L'Haÿ-les-Roses pour Le Verbe Poaimer.

 

 

 

 

 

 

 

  

 


18 mai 2020

ACROSTICHES, POEMES, JEUX, COURRIERS par temps de Confinement Verbe Poaimer, appel à textes à la lettre C !

 

ACROSTICHES, POEMES, JEUX, COURRIERS

PAR TEMPS DE CONFINEMENT

LE VERBE POAIMER A L’IMMENSE JAMAIS

NE CHANTE PAS POUR PASSER LE TEMPS

MAIS POUR ESPERER PASSER LE PRINTEMPS !

     LS3D56 quintil du dim des Rameaux Vingt Vingt à L’Haÿ-les-Rosiers

 

 

HISTOIRES ET POÈMES À LA LETTRE C

     Textes Lettre C : Placez entre Cinq et Cent mots Commençant par la Consonne C ! parmi lesquels des mots de 2020 : Courage, Coronavirus, Covid-19, Crise, Couronne, Confinés, Cluster, Cœur, Ciel, Chanteurs, Courriels… et/ou tous autres que vous Choisirez ! Thème libre. Poèmes, fables, contes en vers ou prose, poèmes en prose…, entre 15 et 24 vers ou lignes, caractère courant Times New Roman, 12, style « Sans interligne ».

    Prix Charly Mathekis et les poètes du Cher au Congo. Nombreuses récompenses, 100 €, des gravures de Monique Raymond, des livres de fables, des cd de fablettres et poèmes chantés par Philippe Daverat.

     Prix « La Classe ! » Les mineurs participent sans fraisJury : des professeurs de français et auteurs. Réservoir de mots et d’idées sur « Le Blog de Monsieur Dyrek ». Récompenses : des livres illustrés de fables ni d’Esope ni de La Fontaine ! par exemples de Claris de Florian ou de Léonard de Vinci. Si !

     Nota bena : les Lettres M et N prévues initialement sont en réserve pour 2021.

Voir l'ensemble des concours d'écriture du Verbe Poaimer sur notre "Blog du Verbe Poaimer".

**

           Pâques 2020

 

Bonnes fêtes de Pâques, autant que faire se peut

Le printemps est bien là, les jardins en témoignent

Et c’est le Renouveau à chaque instant qui passe,

Dans tous les gestes simples que nous faisons sans cesse

Bien plus intensément et absents chaque jour

Comme si le temps devait s’arrêter en chemin.

 

Et même le dérisoire devient vite l’important

Les corvées quotidiennes sont nos repères constants.

Nos habitudes passées ont volé en éclats ;

Les nouvelles sont plus fades mais assurent notre vie,

Celle qui va renaître à la lumière de Pâques,

Demain, bientôt, un jour ou pas… Mais si !

                     Danielle POMMIER-VAUTRIN en IDF.

LapinsdePaquesPhL3D2020Photo : Laurent 3D56 le dimanche 12 avril 2020 par Laurent Desvoux-D'Yrek en IDF.

**

Cadou et co phLD31mars19Photo Laurent 3D56 à partir de livres de Balandier, Cadou, de Obaldia et d'un colibri  !

 

 

     Merci Laurent pour cet envoi ! J'ai vu sur le blog (du Verbe Poaimer) que des acrostiches avaient été réalisés sur le CORONAVIRUS. J'en ai "commis" un aussi et vous le trouverez ci-joint. Salutations poétiques, Patricia Bonnaud.

 

COVID 19

Couronne de malheur, tu t'insinues partout !

Ornement de souffrance et de peur, tu progresses,

Rien ne peut t'arrêter, tu veux venir à bout

Ou des hommes ou du monde, en état de faiblesse.

Nous cherchons à te fuir, à défaut de t'atteindre :

Avenir incertain, présent bien difficile…

Vois-tu bien notre angoisse et nous entends-tu geindre ?

Il nous faut obéir mais sommes peu dociles.

Restons bien confinés, ne nous embrassons plus !

                                           Unissons nos efforts contre cette couronne

Solidaires, patients, ennuyés et reclus :

              Non, non, la maladie ne sera pas championne !

Patricia BONNAUD Mars 2020

 

     Merci pour ce message. Pour nous qui aimons la poésie, la création poétique ne reste-t-elle pas un moment privilégié de notre méthode de survie ?  Personnellement je n'écris pratiquement pas en dehors de mon bureau. Alors confiné ou pas, cela ne change pas grand chose de ce côté-là. Voilà un extrait de cette production récente où je privilégie les tercets d'onzains.

 

Confinés à la solitude des chambres

Nous voici impotents avant le grand âge.

Porte ouverte à de nouveaux apprentissages ?

 

Nous restons l’oreille aux aguets des messages.

Nos doigts se ruent vers de plus longs clavardages.

Apprendrons-nous, enfants, à devenir sages ?

 

Puisque le temps nous est donné sans ambages

Aurons-nous assez d’audace et de courage

Pour travailler à ce que nous reportons,

 

Pour écouter du plus profond les messages

Que jusque-là nous refusions d’écouter

Et courir à grands pas notre saint voyage ?

 

*

 

Avec la caresse d’un rai de soleil

tombé d’un ciel bleu, entre par la fenêtre

une douceur que nous n’osions plus attendre.

 

Surpris par le pépiement des oiseaux

dont j’ignore le petit nom, je n’entends

presque plus les autos de la rue qui passent.

 

Le vieil hiver nous donne-t-il aujourd’hui

son congé ? Laisse-t-il au jeune printemps

pointer enfin son visage souriant ?

 

      Avec ce petit extrait, confinée mais indemne, je t'assure de mon amitié, ainsi qu'à Brigitte.

 

        Patricia BONNAUD

**

     Bonjour Laurent… Nous apprenons que les journées passent finalement très vite.
La notion de temps est très aléatoire… Je t’embrasse bien fort.
     Charlotte-Rita

**

Je voudrais bien aller à Thouars mais j'suis confiné ! L3D56

**

     Lyse raconte Un récit fictionnel et un début de poème, du jeudi 12 mars quelques jours avant la fin des cours d'école in situ, qui semble répondre par anticipation, à la tentation d'arrêter l'écriture, telle qu'exprimée par notre ami Franck Balandier, en cette période de mise en suspension de moult activités, alors que d'autres se mettent en place... sans trop savoir quel chemin se dessine...
     Si vous souhaitez la conclusion du texte composé par Aurore une élève de 5e, faites... signes ! Cordipoeti et milrécits Laurent Desvoux-D'Yrek ce 25 mars.

     « Un jour, une petite fille pleura ! Elle s’appelait Lyse. Lyse était la plus grande créatrice de poèmes. Elle disait qu’elle avait tout perdu ! Alors les élèves lui demandent : « Mais qu’est-ce que tu as perdu ? » Alors Lyse prit son courage à deux mains, pour leur raconter… en poème ! : Un jour j’ai cru perdre courage Et ce jour c’est aujourd’hui J’ai perdu le courage d’écrire Toute ma hardiesse s’en va Comme au galop un cheval… »

**

 

Avon, 9e jour de l’An I du confinement.

                Cher-e-s Ami-e-s poète-sse-s

      Merci pour ce message que j’avais eu la curiosité d’aller consulter sur le blog (du Verbe Poaimer). Naturellement ça fait toujours plaisir d’être distingué

mais le plus grand plaisir n’est-il pas dans l’immersion ?

Ce qui est évidence en temps normal devient question de survie en période de confinement

C’est alors que l’on saute sur tous les inducteurs qui passent à portée de plume.

C’est dans ce contexte que j’ai une fois encore répondu « présent » aux concours 2020 ou vint vin vous laisse le soin de développer les autres déclinaisons.

     Prenez soin de moi à travers vous.

Gedgar

 

                      Devinette :

Dès potron-minet

On reprend la discussion

Suspendue la veille

 

Milieu de journée

On écoute la radio

Faire un nouveau point

 

Entre chien et loup

On dresse un dernier bilan

Du jour qui s’achève

 

Quand sonne minuit

Les couche-tard continuent

De parler de lui

 

Et plus tard encore

Pour tromper les insomnies

On pense à demain

 

Dès potron-minet

On reprend la discussion

Suspendue la veille…

 

Devinerez-vous

Le nom de ce trublion

Dont on parle tant ?

     Avon au 15e jour de l’an I du confinement

     Edgar RIVEBOUR

 

**

 

     Jeu pour passer le temps pendant le confinement

Trouver une œuvre et son auteur à partir de ces indices

Deux femmes et homme confinés découvrent le vrai visage de l’enfer

ça va durer encore longtemps ? On est déjà sept dans moins de 2m2 !

Etrange meurtrier pour un étrange assassinat dans une rue au nom prédestiné

A la fin du XVIIIe siècle, un militaire part pour un long voyage

La mer confinée se mure dans le silence

Pour tromper la solitude, un amoureux propose à la fille d’un banquier une promenade dans le jardin

Pour faire retraite dans cette abbaye il faut montrer patte blanche

Peut-on espérer mieux qu’une forteresse dans le désert pour passer le confinement 

     Avon le 30 et 31 mars 2020.

                               Réponses :

 

JP Sartre Huis-clos

Charles Perrault Barbe Bleue

Edgar Poe L’assassinat de la rue Morgue

Xavier de Maistre Voyage autour de ma chambre

Vercors Le silence de la mer

Pierre de Ronsard Ode à Cassandre

Rabelais Gargantua

Dino Buzzati Le désert des Tartares

                                             Edgar RIVEBOUR

**

Merci Gérard pour tes jeux et poèmes de Bona Loye !

    Et en 8bis     Le Rivage des Syrtes, Julien Gracq
et en 9 la Pensée de Pascal consacrée à Tout le malheur des hommes consiste etc     

     Cordipoeti Laurent Desvoux-D'Yrek au prime d'avril Vingt Vingt.

    PS Jeu : trouver un alexandrin-commentaire de prose dans ces Etudes françaises consacrées au livre de Gracq.

 **

 (Je crois en avoir trouvé deux, mais ai-je compris le jeu ?)

« Duquel peuvent venir les dangers et la mort »

« Est-ce que je ne commets pas là une erreur »

Le premier respectant un parfait classicisme

   E&G

 

**

 

       Réponse au jeu : Bien vu, bien compté ! Allez jamais deux sans trois, E&G ! Et la phrase alexandrine est un commentaire sur Gracq : « Le seul défaut de Gracq fut d’être le second ».

Cordipop ! Laurent 3D56 au début du 2 avril Vingt Vingt

 

**

 

     Espérance

Confinés, entre les doutes, les incertitudes…

Les études, les attitudes, les inquiétudes…

Tirés en tous sens, à quatre épingles, en diagonale…

Le monde tombe dans un silence abyssal…

 

Rester à la maison, quand le printemps chante…

Rester à la maison, quand la Terre vente…

Rester à la maison, quand sortent fleurs et amendes…

Rester à la maison, les oiseaux nous entendent…

 

Loin des siens, des liens, des mains, que devient demain ?

De chaque bulle, d’informatique, serrer les liens…

De chaque famille, d’éclectique, veiller les siens…

 

Aujourd’hui… Nos mains s’entrechoquent, en va-et-vient…

Pour des médecins, porteurs de blouses, pour notre survie…

Pour toujours faire battre le souffle des vies...

 

     FERNAGUT Corentin Le 4 avril 2020

**

 Laurent le magnifique Sa sève coule à perpet C'est celle des colchiques Et des fées casse noisettes

     Jean BENARD le 30 mars 2020.

 *

Merci de cet hommage et en plus de mon vif !

Cordipop Laurent 3D56 au 5 avril Vingt Vingt

Par dimanche de Rameaux, de lauriers, de colchiques,

De noisettes, de mille pétales et rhumes d'avril.

"Afin que vif ou mort" mon cor ne soit que roses !

 

**

                  Une chanson de Roselyne !

Je me confine, tu te confines, il se confine

Et les ordinateurs patinent

Il y a du monde sur les réseaux

On démêle le vrai du faux

 

Je m'isole, tu t'isoles, il s'isole

Comme à la télé c'est pas drôle

On sort les jeux de société

Pour passer le temps en gaieté

 

Je me confine, tu te confines, il se confine

On passe du temps dans la cuisine

On range un peu, on lit beaucoup

On pense à ceux qui se dévouent

 

Je m'isole, tu t'isoles, il s'isole

Et à la maison, c'est l'école

Pour les enfants, c'est les vacances

Pour chacun, c'est une autre ambiance

 

Je me confine, tu te confines, il se confine

Il faut respecter les consignes

Je m'isole, tu t'isoles, il s'isole

Et suivre bien le protocole

 

Et quand tout ça sera fini

Et loin de nous la pandémie

On reprendra nos habitudes

Loin de toutes les inquiétudes

 

En attendant, restons chez nous

Ne jouons pas les risque-tout

C'est le petit prix à payer

Pour protéger notre santé

 

      Roselyne Merlin Bourré

Envoi au Verbe Poaimer le 9 avril 2020.

 

 

10 mai 2020

2020 année de la lettre C, Courage, Coronavirus, Crise, Cluster, Confinement, Cadou... mots pour fables-témoignages

 

 

     2020 c’est l’année de la lettre C !

 

      Verbe Poaimer, plaisir d’écrire et / ou participation à nos Concours de poésie écriture d’une fable en C, voici des idées en actes et en mots pour Créer votre propre fable-témoignage, « Fables lettre C VingtVingt » avec quelques-uns des mots de 2020 : Courage, Coronavirus, Covid-19, Crise, Couronne, Confinés, Cluster, Cœur, Ciel, Chanteurs, Courriels…

    Voyez la fable de Circonstance de Jean Fauré, évoquant le Confinement, et prenant appui sur « Le chartier embourbé » du Célèbre La Fontaine.

     Et… Ce Charroi coolisé, formé de 33 quintils, ces strophes de 5 vers, un Charroi, imprégné d’Alcoollinaire euh d’Alcools d’Apollinaire, qui m’avait porté pour Composer mes quintils d’Au Galop Bleu de la Beauté, où je lui rendais un hommage admiratif et créatif.

 

 Ce Charroi coolisé, ce château cadeau

        chanteur de ses voyelles

              et de sa consonne Comète !

 

 Ensemble dédié à la mémoire de René Guy Cadou jeune fièvre

     poète né il y a cent ans, mort avant l’âge ! et toujours vif

et au vif de tante Geneviève née un huit mai avant feu papa François

     et au vif de René de Obaldia clairvoyant chenapan souriant né un mois

avant le décès d’Apollinaire par quintes de grippe terrassé

Apoll et co phL3D57

 

     au vif de B. Chasse aux estrambots de la Colline - et de J.Fauré de la Vallée

lancé sur l’écriture des Fables en C que nous avions proposées oui en C

    avec mon amour Brigitte, ayant franchi la rivière, on s’est élancés vive et vif

nos Concours nos in-Citations ont Continué ayant refranchi la Bièvre

    poèmes récits fablettres crostiches à bord du Bateau-Ville, avec toi !

 

    Quintil initial par les mots déclics clics et claques !

 

Confinement avant pendant après déconfinement

Courage thème Printemps des Poètes et coetera

Coronavirus Couronne virale Contaminant !

Covid-19 apparition 2019, ravages de Vingt l’an

Crise sanitaire corolle corps paroles cadeaux ça ira

 

Cadou et co phLD31mars19

PontMirabeau9nov19phLDad

SelfChateauSceauxHauts

 

    Laisse de 28 quintils rimés de proche en loin

avec des vers rangés dans l’ordre alphabétiC 

des mots-clé choisis avec soin

 

« C’est un bonheur de vous écrire, // Il semble un peu qu’on se rapproche… »

Caddies pâtes riz papiers alcoolchiques gels savons clabaudeurs le plein le vide

Cafés fermés terrasses rangées restaurants et cinémas clos ô notre civilisation !

Calcul à vol d’oiseau, pas chipoter, pas mégoter, combien de cygnes, Ovide

Calme période charme plat calmez-vous les zinfints ! consoles consolons !

 

Camarde du Moyen Age, de Brassens et d’aujourd’hui Carmen qui nous en va

Campagne loin de (1)Cérès ou du « Café de la Gare » citadins cadre d’orée des bois

Camps de réfugiés politiques économiques climatiques promiscuité mortif quid ?

Camus La Peste Oran 42 docteur Rioux à lire par chapitres ô Léa grand-ma !

Cap à définir cap à tenir cap essentiel cap de survie cap d’espoir demain soir

 

Capacité de tests capacité à rebondir capacités de résilience après le covid

Car on ne nous dit pas tout des Cosaques car il faut chercher credo des savoirs

Caractères qui se révèlent ceux qui sombrent ceux qui lumière d’aurore

Care soin traitement protection responsabilité la nôtre et à chacun attention

Carrément de l’ordre de, carrément ouf, carrément inimaginable, leçon ?!

 

Carte des zones rouges orange vertes, de tricolore à bicolore, à unicolore ?

Cartes bancaires plutôt que des billets des pièces avec pincettes cinq six sept

Casques visières masques trois plis lavables astuces contre la buée en carabossés

Casseroles aux fenêtres des mécontents après qu’aux soignants applaus-fête

Causes à identifier du moment coronavirus cosa gloses et hypothèses à édifier

Alcools Apollinaire phDesvoux-D'YrekCent kilomètres autor pour l’heure un seul, ce seul vers choc chic fut « Chantre » !

Cérémonies pour les défunts du covid en rattrapage pour le deuil et parler !

César ou Cassandre ? Compagnie des classiques mortels ciels immortels

Cessation d’activités trouver retrouver inventer et ouvrir l’avenir allié !

Chacun a de quoi raconter, témoigner, partager, journaux de confinement, bd !

 

Chaînes ce 7 mai : Coco casino chasse à l’homme, cherche contrer criminel…

Chaînes 7 à 8 : Couloirsdutemps, Cocacol, BoCCaCe, Casquedor ? Casquedastronaute !

Chaînon du classico et du modernisme chars charrues carrosses et hélicobautes

Chambre à garder chambre avec vue sur la cour sur l’air autour et internautes !

Chambre le voyage autour de ma, maître livre ! à ce mot-clé ! Sors ? Entre ?

 

Chances malchances courroies capitales de la Comète à la Caverne d’Antre

Changer d’air poème de Marc Alyn ou programme pour demain essaie demain !

Changer de modèle de paradigme le monde nos vies un peu passionnément

Chansons pastiches Restez à la maison, de 18h18, ensemble et des chants maints !

Chantier fermé chantier vaste devant nous chantier immense et nous ré-enchanter ?

 

Chants d’oiseaux incroyables chants d’oiseaux le retour des animaux saltimbanques !

Chaos scènes de, images réalités difficultés abandons faims émeutes des manques !

Chapeau aux caissiers, caissières, aux éboueurs, aux facteurs, remerciements !

Chapeau aux soignants aux soigneurs sur le pont et dans les chambres en fées !

Charles de Gaulle sous-marin malade en rade, guéri, libéré ! - Chevelures à coiffer !

 

Chats perdus chats quémandant colombes corneilles corbeaux à qui passe miaulant !

Chauves-souris pangolins et lamas cracheurs les souris les rats et qui se montrent !

Chercher à mettre des embrasses, MauriCe Carême, conscience et carreaux bleus

Chercheurs Cherchant Casser Code et Chasser Corono Chrono ! Contre-la-montre

Chiens à promener avec ou sans laisse pour promener les maîtres à deux pieds

 

Chimistes Curie cherchant par connaissances des cellules croisements rencontres

Chine marchés chinois marché chinois marche vers le grand international marché

Chômage technique partiel complet des millions de chômeurs aux fronts inquiets

Choppe Chopin pécho chaude capture de liCorne de vrai corail de faux Corot pêchés

Chorégraphies pour les aidants et réponses en autres chorégraphies voilà la poésie

 

« Christ qui monte au ciel mieux que les aviateurs » dixit Apollinaire voltigeur colibri

Christophe chanteur mots bleus qu’on pleure câlin câline Aline qu’ils reviennent

Circulation du virus passe frontières passe salive en projections qui vous adviennent

Circulation du trafic routier sur pause, puis surchauffe ? que cela fera et fit

Circulation à vélo, à pinces, à trottinettes, des transports en Commun, quels défis !

 

Citoyens concitoyens mélancolies antichambres de la mort plaisirs et philosophies

Civile Société puissance à venir affaire de tous lobby anti lobbys à nos basques

Civisme de tout un chacun, commence par civilité, on y compte, y compte bien

Clarifier les cartes situation aides horizon les motifs impérieux chacun les siens

Classes demi classes Cours Cantines Cuisines les espaces qui portera masque ?

 

Claviers des souvenirs chapelle du collège cétoines au cœur des roses à renaître

Clé pour s’en sortir rester Chezsoi restez Chezvous serrures portes fenêtres

Climat les enjeux en biodiversité ! et pas à deux mille cent climat maintenant

Cliniques hôpitaux le 15 urgences nombre de lits tension des effectifs des êtres

Clivages en Europe, visions du monde, unité, diversité, coronobonds, frontières

 

Cloches de Notre-Dame blessée, martyrisée, restaurée, c’est en chantier ! de l’ère !

Clusters on n’y loue plus « des chambres en latin Cubila locanda » en pihisme

Cœur a donné le mot courage histoire du mot et de la vie qui vit vibre et va !

Coïncidences criailleries  complotistes clairons catégories concepts obscurs-zé-clairs

Collectif versus individualisme chèvre et chou ? altruisme contre égoïsmes !

 

Collectivités le rôle des, niveau local niveau international selon le prisme

Commandements numéro ? commander pour livraison de pizzas et de livres !

Comme je C les cieux crevant en éclairs et les combes j’ai mal copié cinquante Foix

Comme l’impression qu’on nous dit qu’on ne nous dit pas tout ombre et lumière

« Comme / Voyellesetconsonnessontétroitementliées » centfoissaynèted’Obaldia

 

Comment déconfiner du progressif et des vagues ? risqueront risqueront pas ?

Comment tu arrives à tenir, corse, californien, chevillais ? Commenter comment ?

Commentaires réseaux sociaux posts chauds froids les trois tamis dont vérité

Commerces ouverts fermés à demi ouverts et café du commerce bonté utilité !

Communes Corps municipal Conseil Collioure Chartres Chartes Corporations

 

Comparaison des méthodes par pays, démocratiques, autoritaires, bilans à suivre

Compétences des experts, spécialistes, pour éclairer décisions cimes combes ivres !

Compétition des pays ou entraide solidarité on a notre rôle à jouer inter nations

Complexité est-ce à résoudre à comprendre ce soleil cou coupé eau de vivre

Compter le nombre des contaminés, des morts, des guéris, pas que des maths !

 

Compréhension et bienveillance compréhension et patience et nos hâtes !

Concerts en live en passant loin de Scène jouer partager ! et les rémunérer

Conditions de résilience collective cocon autre regard constructions déconstructions

Confiance défiance méfiance carences vacances compensations craintes confusions

Connexions téléphones smartphones ordis tablettes certifications vous conquerrez

 

Conseils prudence attention prendre temps comprendre cercles courts circuits carrés

Consentement demandé pas demandé secret médical c’est-la-base qui ne jase

Conservation des données docs en stocks caves numériques dans les bases

Conserves nous avons du stock soyez raisonnables pas compulsifs mais solid’

Consignes à suivre à intégrer à ne pas bousculer ne pas choquer coqs ânes hases

 

Consommation Société de comment ne pas épuiser les ressources planète valide

Contact@education carrières maîtres à distance créativité encouragée hors présentiel !

Contact à garder maintenir le lien avec isolés ou décrocheurs, certains, ciel !

Contacts à éviter mesures barrière mètre de distance à portée d’engueulades

Consentement demandé pas demandé requis obligatoire respect voire !

 

Conséquences à court moyen long terme candidats rendez-vous dans l’Histoire

Construire projet contre-projet autre projet qui ait du fond quand l’aigle fond

Contagion par les mains par la salive et créer contagion de solides solidarités

Conter une histoire constellée des Cendrars milrécits vôtres nôtres toutes histoires

« Contracté le coronavirus et a connu des complications » jeune chanteur malade

 

Contradictions cadre traditionnel situ d’exception des hors-sol ! sous coupole !

Contraintes oblig supportables insup pesantes légères jusqu’aux casemates

Contrastes canaille et lyricopoète ! cotidien et céleste ! crivoix et célevent !

Contre le mur une échelle _ haute, haute, haute C. Cros, si l’art en sort vivant

Convertir nos neurasthénies, nos boulimies, notre grande dépression

 

« Copyright universel », idée du siècle proposition clamée pour sauver la création ?

Conversation échanges directs communauté humaine des êtres de parole consoles

COP de Paris à consolider à conforter à ne pas céder à ne pas couler fluctuat !

COP-26 et pas simplement que Cop-25 plus 1, chosesàvraimentchanger, ça se gâte !

Corée les deux Corée le montré le caché le cuit le cru le croire et des médias

 

Correspondances des temps une crue centennale virale qui pria qui cria ?

Corps biologiques vulnérables corps de la nation corps de l’humanité

Coudées mesure à retrouver ? deux coudées combien de pieds à hue à dia !

Couleurs du galop bleu des souvenances, torche aux cheveux roux Dieu à

Coupables à chercher sempiternelle fausse solution des boucs émissaires

 

Coupsdu(pas)sort violence confinement accroissement risques mises en dangers

Courant courses essentielles et jour et horaires attestation de déplacement

Courriels à foison pour informer, travailler comment allez-vous prenez soin

Cours par télé-enseignement coaching de chaque élève et de la classe de loin

Course aux traitements, course au vaccin, courses en marchant ou en… cohérent ?

 

Corps et anticorps en avoir ou pas fantômes cors de chasse chair et âme qui vont

Courage politique être ou ne pas être couard courageux bravaillant et… téméraire ?

Crayons tu en connais un crayon pour décrire dessine traits les faits en cavales

Crise économique budgétaire sociale migratoire financière environnementale

Crédit dettes des états des pays des continents des générations qui cavalent

 

Criquets fléau à s’abattre sur des champs d’Afrique par cent et millions

Crise de 29 la plus grande crise depuis un avant-guerre ou une guerre ?

Crise climatique en-quoi-c’est-lié comment agir et des batailles de fonds

Critique esprit face aux infox aux rumeurs aux calomnies aux rapides indignations

Croissance… décroissance… Croissant… Croix… quel sens à nos vies sur la Terre ?

 

Cubisme Collages Centons journaux découpés multipli-cité Coupes Calices Chéris !

Culture à sauver, sauver artistes, créateurs, culture indispensable et la médiation

Cultures à sauver fondant chaque civilisation c’est un air qui fait vivre cœur qui vit

Cyclables pistes doublant les Réseaux Express Régionaux et par la rue de Rivoli ?!

Cycles : vocable dans le sonnet des voyelles ! voyelles consonnes en transmission !

 

*

    Et en changeant l’initiale d’origine

en fantaisie à la… Cueuneau(*) ou à la Cerep(*) ! ce nouveau cuintil ! 

en dramaturgie à la… Boris Vian pour les Cumes(*) des jours

 

Calité de l’air ! pour respirer ! ne plus s’étouffer ! printemps, été…

Cécurité contre liberté ! vous choisiriez ? les deux, capitaine, té !

Carantaine de nos navires ! des gousses ! Colin ! Chloé ! chansons douces

Cuintes de toux ! secousses encor de toux et tous se poussent

Cérologie ! complexité ! cantique chimique ? et si efficacité ?!

 

     (*) Ces changements choisis, pas un coffre à coquilles !

 

*

     Et par aphérèses(*) ce quintil  Remartrapimar ! :

 

Cherche du temps perdu, lire, outre coincoins du Canard,  enfin !

Cel Proust, Cob ? Casso ? crivain in fine en sa chambre confiné !

Cing avec les c’mart… pour tant retrouver… espace temps à redessiner !

Cure de rappel ! sages ces traçages sains malsains à quelles fins ?

Ché de Wuhan de l’empire du milieu jusqu’aux confins !

 

     (*) Aphérèses, dis C quoi ? - Comme les apocopes, C des métaplasmes… - Et alors C grave ? etC…

 

     33 quintils par Laurent Desvoux-D’Yrekcomposés à L’Haÿ-les-Roses,

entre colline et vallée, près d’une rivière - jadis à castors craintifs et constructifs ! -

encore largement confinée, les 7 et 8 mai 2020.

 

*

 

FABLES ET CONTES AUX LETTRES M et N

     Nous poursuivons le cycle de nos appels à fables inédites, « à la lettre » : « Fables à la lettre M et/ou N», sonorités nasalisées, avec au moins deux noms commençant par M et/ou N dès le titre : « Le Mur et le Noisetier », « La Martre et le Noctambule », « Le Mousse et le Navire-Monde », « Le Marronnier et les deux Malandrins », « Le Moulin et les Nuages »… etc, entre 15 et 24 vers. Aussi des contes en vers ou prose de 20 lignes jusqu’à 3 pages.

    Prix Charly Mathekis et les poètes de Butembo. Nombreuses récompenses, gravures de Monique Raymond  - et des livres de fables zétonnantes !

    Prix « Les grands Zinfints » Fables Contes Express MetN 8 à 14 lignes/vers Les mineurs participent sans frais (Times New Roman, 12, « Sans interligne »).

      Prix spécial « Fables lettre C VingtVingt » avec quelques-uns des mots de 2020 : Courage, Coronavirus, Covid-19, Crise, Couronne, Confinés, Cluster, Cœur, Ciel, Chanteurs, Courriels… En jeu : un recueil illustré de fables et cd de fablettres et poèmes chantés par Philippe Daverat.

 

     Nous demander l’ensemble des Conditions de participation et nos autres propositions d'écriture- et de lectures ! -

à avpoaimer@yahoo.fr ou les retrouver sur Le Blog du Verbe Poaimer présentes depuis ce printemps 2020.

 

**

 


21 avril 2020

Fablettre "Aide-toi, le ciel t'aidera !" de Jean Fauré + Acrostiches Laurent 3D et Nadia Esteba Confinement Avril 2020

     Prix spécial « Fables lettre C VingtVingt » avec quelques-uns de ces mots parmi mil possibles de l'année 2020 : Courage, Coronavirus, Covid-19, Crise, Couronne, Confinés, Cluster, Chanteurs, Ciel, Coeurs, Courriels… En jeu : un recueil illustré de fables et cd de fablettres et poèmes chantés par Philippe Daverat. Cet appel complète notre demande de fables en M et N ! Ajout au 21 avril 2020, un mardi de confinement au-bas d'une colline. Laurent Desvoux-D'Yrek pour Le Verbe Poaimer.

 

Aide-toi, le ciel t’aidera !

 

            Fablettre de Circonstance par notre incroyable Jean Fauré, qui le premier d’entre les poètes, répondit à notre appel de notre prime concours de fables, lettres C, vers 1994-1995. Il en composa depuis des dizaines…

           Le Verbe Poaimer cette année appelle à des fables et des contes lettres M et N, on attend parmi mille : Le Mulot et la Naïade, Le Moulin et la Nuit, les 3 Narvals et le Mystère… etc, infos Blog du Verbe Poaimer.

 

Le « chartier embourbé » dont Jean de la Fontaine
Sur un mode plaisant, raconta les ennuis,
S’en est sorti tout seul sans ménager sa peine,
Hercule qu’il priait, lui déniant son appui !
Mais ainsi va la vie humaine :
Aujourd’hui, tous ses descendants,
Comme il l’a fait hier, se démènent
Contre un fléau sans précédent.

 

Car une pandémie se répand dans le monde.
Le coronavirus sévit en mille lieux.
Nous comptons, chaque jour, plus de morts à la ronde
Dans les lits d’hôpital et de maison des vieux…
Alors que la crise s’aggrave,
Beaucoup de valeureux soignants
Se dévouent : Merci à ces braves
Sur le front en ces temps poignants !

 

Heureusement aussi, grâce au confinement,
Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice
Qui nous délivrera de ces méchants tourments :
On peut, restant chez soi, vaincre le maléfice.
Nul ne devrait faire défaut.
Sans discours et sans patenôtres,
Dans cette rude épreuve il faut
Agir pour nous et pour les autres.

 

Bien sûr, comme toujours, il y a quelques rats
Cherchant en égoïstes à quitter le navire !
Bien sûr, des inconscients dans ce grand embarras
En ignorant la loi, font que le mal empire !
Chacun doit, sans baisser les bras,
Comme conclut la fable, dire :
« Aide-toi, le Ciel t’aidera… »
Et, bien sûr, avec le sourire…

 

Jean Fauré avril 2020.

LapinPaquesphLD20h

 

           ET DES ZACROSTICHES !

Pétales à même le sol, mille rhumes

Absents dans les airs confinés

Le jour et la nuit étoiles à même le ciel

Mille rêves aux balcons d’en face

Et faces qui rient de neufs agrumes

        Laurent 3D56 le 10 avril 2020.

**

                   11 AVRIL 2020 Acrostiche pour LDD
       L’Haÿ-les-Roses
La prison n’est rien, tant qu’il y a des roses
(Avec une maison tout un jardin de fleurs)
Heureux celui qui lit et aussi se repose
Avec un être cher qui pense comme lui.
Y être confiné serait même un honneur
La liberté n’est pas n’est pas toute qu’à l’extérieur.
En ces temps perturbés où un virus
Se traîne dans les rues en quête de malheur
Rien ne fera pâlir l’espoir, ne te rendra morose ;
O homo sapiens, toi qui es un penseur,
Sois celui qui tireras une leçon
Et sortiras vainqueur d’une épreuve vécue
Sois celui - qui plus fort- enseigneras ces choses.
       Nadia ESTEBA

*
     La Palme (acrostiche)
Le rameau d’olivier et surtout de palmiers
A cette beauté du Printemps prometteur
Pour les enfants surtout, fleuri et décoré
Aux fêtes d’Avril, même confinés
Les symboles pour eux ont la magie des contes
Mille liens du passé font éclore des œufs

Et un certain Lundi ils iront en chercher !
     Nadia ESTEBA

 **

     Le Verbe Poaimer appelle à des fables et des contes

aux lettres M et N... en 2020 printemps été !

Le Manque, le Mystère et la Nuit infinie... ?!

La Mangouste et les Nénufars !? ou... ad libitum

      Et invite ceux qui n'ont pas encore envoyé leur poème

de participation au Grand Prix Poésie RATP

à le faire d'ici au 14 avril 2020 au soir ! Tout le monde peut aussi

liker sur le site ad hoc

ses poèmes préférés - des petits et des grands !

     L3D56 à L'Haÿ-L'Ere-Ose ! au 12 avril 2020.

 

20 mars 2020

Acrostiches contrant le Coronavirus, Une famille formidable... et poétique ! Acrostiches ad libitum...

 

     Une famille formidable ... et poétique !

 

Acrostiches en viralité.


    Peux-tu leur demander, à chacun et chacune, si je peux mettre sur le Blog du Verbe Poaimer ? Cordipo ! Laurent 3D56 ce 19 mars 2020** Même s'ils pensent plutôt avec le grillon de Florian que pour vivre heureux il faut vivre caché, mes sœurs, mon frère et ma belle-sœur m'ont donné leur accord pour que tu puisses mettre leurs "œuvres" sur le Blog du Verbe Poaimer… Cordialement Jean Fauré

**

     J'avais envoyé en même temps qu'à "Poaimer", mon acrostiche "Coronavirus" à ma famille, qui, piquée au vif, m'a répondu. Je ne résiste pas au plaisir de vous communiquer, en pièce jointe, les réponses de ma sœur ainée (93 ans), de mon grand frère (85 ans) et de son épouse (84 ans). ainsi que de ma petite sœur (75 ans)... Jean Fauré

**

     Peut-être l'embryon d'une idée de concours de "Poaimer" pour les rimailleurs confinés ! Cordialement. Jean Fauré.

 **

Contre la grande pandémie,
Ordre est donné de résister.
Restons au logis, mes amis,
Obéissant sans rouspéter.
Ne jouons pas les Jérémie !
Avec de la sérénité,
Vivons, attendant l’accalmie.
Il en va de notre santé.
Résolus, malgré l’ennemi
Usant de sa perversité,
Surmontons cette épidémie…

   Jean Fauré

*

Comme jadis nos aïeux
Ont connus très longtemps
Rationnements ennuyeux
Ou bannissements des lépreux
Nous avons à présent
Avanies et épidémies
Voici venu un temps
Imprévu et indéfini.
Restons à l’abri au logis
Unissons nous mentalement
Soyons forts et prudents.

   Jeannine Jousseaume

*

Comme en l'an 1918
(Où frappait la grippe espagnole)
Résiste sans faire de bruit.
Où que tu te sois installé,
Ne te prends pas pour un mariole.
Apprends vite à te confiner.
Vois la télé, prends un bon livre,
Il y a eu pis dans le passé!
Reste en paix ; si tu veux bien vivre,
Un apéro ou un café
Sauront t'apporter la gaieté.

   Jacques Fauré

*

Corona, oh mes délices
Où sont nos beaux jours passés?
Revivons les soirs complices
Où jadis avons aimé
Nature accueillante et douce
Atoutes nos joies envolées...
Voici qu'un nouveau Virus
Insulte espoirs et projets!
Repoussant ma lassitude
Unique en l'adversité
Seul, l'Amour est demeuré!

   Margit Fauré

*

Ce chauffeur de taxi qui file dans la nuit,

Où peut-il bien aller ? Madrid est endormi.

Roulant à vive allure, il stoppe à l’hôpital

Ouvre grand sa fenêtre, sifflote un air martial.

N’est-ce pas une femme qu’il siffle maintenant ?

Allez, je vous emmène, c’est gratuit ma jolie,

Vous êtes épuisée ; vous seriez mieux au lit.

Indécise, elle hésite et les voilà partis.

Rêvassant, il devine l’infirmière endormie.

Un sourire incertain lui payera sa course
Sur les toits de la ville pétille la grande Ourse.

   Monique Fauré

**

     Ad libitum Acrostichica contra Coronavirum…

Laurent 3D56 au premier jour du printemps 2020 avant 11 heures.

 


17 mars 2020

Agenda 2020 du Verbe Poaimer, du Printemps des Poètes à l'Eté de vos Pages ! Evenements de mars reportés sine die !

Evenements de mars reportés sine die ! à d'autres calendes ou calanques ! 

      AGENDA 2020 du VERBE POAIMER, du Printemps des Poètes à l'Eté de vos Pages !

association de création poétique sur la ville depuis 1991

BIBLIOTHÈQUE GEORGE SAND À L’HAŸ-LES-ROSES rez-de-chaussée

      Evénement d'atelier d'écriture Bateau-Ville et événement de lecture des textes primés du Verbe Poaimer reportés ! Sine die sine die ! Nous sommes tous confinés à bord du Bateau-Ville !

     La question est déjà que nous nous promenions sur le Bateau sans escapade de natation, avec une eau qui secoue ! Mais voilà que maintenant nous sommes à devoir rester dans nos cabines ! Et combien avec un hublot pour espérer revoir la côte au loin...

    Nous allons préparer, Brigitte et moi dans notre cabine, le numéro de "Jeux d'Epreuves" printanier qui sera consacré aux poèmes primés avec tous les résultats. Tous les participants recevront ce numéro par voie électroniquoupostale !

     Cordipo artisti et milrécits Laurent Dyrek dit Laurent Desvoux-D'Yrek en sa cabine le jour de saint-Patrick 2020 "vers" 14h19.

    Samedi 21 mars 2020 15h

    Remise des prix des concours 2019 du Verbe Poaimer (reportée et revue Jeux d'Epreuves à venir avec tous les résultats en provenance de nos jurys) : Lieux (prix Bernard Chasse), Couleurs (prix Agnès et Jacques), Chefs d’œuvre (prix Ella et Rouben Melik), Contes et fables Lettre L (prix Charly Mathekis et les poètes de Butembo), Poèmes et proses du Bateau-Ville. Lectures par la Compagnie Théâtrale du Moulin. Lancement des concours 2020.

et    Mercredi 18 mars 15h

    Atelier d’écriture « Écrire le Bateau-Ville » (reporté à d'autres calendes ou calanques !) à partir de photographies, sur inscriptions pour enfants et pré-ados de 8 à 13 ans. Bibliothèque George Sand, espace Jeunesse.

     Bibliothèque George Sand de L’Haÿ-les-Roses, qui organise en mars le «  Mois de la Littérature et du Printemps des Poètes ». Pour vous y rendre : bus 184 ou 186 de Porte d’Italie, 172 de Villejuif ou de Bourg-la-Reine, 192 de Bourg-la-Reine RER B, de 286 de Villejuif ou d’Antony RER B.

**

      Mercredis 6 et 27 mai 15h et 16h30 « Peindre le Bateau-Ville », Auditorium Dispan de Floran, foyer-bar, aquarellistes, peintres, dessinateurs, photographes, poètes (inscription d’adultes). Centre ville de L’Haÿ-les-Roses, rue des Jardins, 94240. Bus 192, 172, 184.

**

Appel à textes printemps été 2020 !

Estrambots… planètes, œuvres, couleurs…

Fables contes aux lettres « M et/ou N »

 et Bateau-Ville d’aventures et de rêves…

**

     Samedi 25 avril 2020,  Assemblée Générale du Verbe Poaimer, Moulin de la Bièvre, L’Haÿ-les-Roses.

**

    Dimanche 7 juin 2020, « Rendez-vous aux jardins » et dimanche 23 août, « Sainte-Rose de Lima », courtes vidéos de poèmes, par smartphones parmi les fleurs, de Melik, Chasse, Cadou, Apollinaire, Labé…

     Samedi 20 juin 15h courtes vidéos de poèmes au Moulin de la Bièvre de L’Haÿ-les-Roses - intérieurs et extérieurs

     Samedi 4 juillet 15h lectures de poèmes de Florian et Mistral au Jardin des Félibres à Sceaux, près de l’église et du café éponyme.

    Pour ces rdv de préférence nous demander précisions et confirmation et/ou consulter le Blog du Verbe Poaimer en juin, juillet, août...

                         ***

    Participez jusqu’au 31 août 2020 à notre Souscription pour le livre de poèmes et gravures Planètes gravées, planètes légères (document à nous demander à Brigitte et Laurent avpoaimer@yahoo.fr)

 Ci-après trois des gravures de Monique Raymond, artiste et poète.

Banquises

Ondulations

Continents

LE VERBE POAIMER, asso de création poétique depuis 1991

-Blog associatif Le Blog du Verbe Poaimer  : www.verbepoaimer.canalblog.com - rencontres poétiques précisées, invitations à l’écriture, parutions : Jardins gravés, jardins légers, Planètes gravées, planètes légères, De l’Ardeur poétique… aux opus de beauté, une autre anthologie sur les jardins et les roses, nos thèmes 2020 de nos concours d’écriture pour poèmes, fables, contes…et notre enquête en cours : Qui a créé le Bateau-Ville ?

-Site associatif : www.mac-lhay.com (infos des associations culturelles de la ville)

-Site L’Association « Les Amis du poète Rouben Melik » www.amisroubenmelik.com

-Photos de l’artiste Maya Angelsen : site « Instant éphémère »

-Pages Facebook du Verbe Poaimer et de la MAC pour photos, poèmes, événements

-Envoi de poèmes, infos… à Brigitte et Laurent : avpoaimer@yahoo.fr

05 décembre 2019

Samedi 7 décembre Tous sur le pont pour le Téléthon au Moulin ! et dimanche 8 à 15h salle la Source Daverat chante les poètes !

De l'inter-associatif en veux-tu ?
En voulez-vous
? en voilà !
Cordipoeti et artisti
Et pour le Téléthon !
       Chers poètes, musiciens, chanteurs, artistes, lecteurs et auditeurs !
    Nous remercions tous les participants de la grande scène du Marché de Noël, les chanteurs de Pienko - Pascal et Iza -, la chanteuse Alidze Dyrek qui s’y produisait pour la première fois avec deux titres frissons, Eric Zahnd et sa fille Eloïse au rendez-vous des « étoiles » (la deuxième chanson à la lueur intimiste des portables !), Philippe Daverat avec sa sensible interprétation d’un poème de Rimbaud à « Sensations » et d’un poème de Bernard Chasse, le musicien Victor Korsakov fidèle au rendez-vous L’Haÿssien avec son accordéon enchanté et enchanteur, les diseurs du Verbe Poaimer, Nathalie Melik, Monique Raymond et Jean Bénard, accompagnés des airs accordés des harmonicas et des airs harmonieux de l’accordéon.

     Et nous remercions les auditeurs, petits et grands, attentifs, tantôt dans le sourire, tantôt dans l’émotion, en phase avec ceux qui livraient leur prestation sur scène. Certains sont venus spécialement du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine, de Paris, voire de plus loin pour profiter aussi du cadre de marché de Noël traditionnel alsacien en banlieue parisienne.

     On aurait aimé bien sûr dire d’autres textes encore mais après 40 minutes de récital poétique et musical, l’électricité a sauté par surchauffe, nous a dit l’électricien sur le terrain, de tous les chauffages actifs sur chalets et stands en ce prime décembre, il nous restait dix-douze minutes peut-être de spectacle à fournir avant d’autres poèmes L’Haÿssiens interprétés par Philippe Daverat, il nous a mis l’eau à la bouche, vous aurez l’occasion d’entendre ces poètes de L’Haÿ – Bernard Chasse, Hervé Lafforgue, L3D et Jean Fauré d’outre Bièvre - parmi des grands noms de la poésie et de la chanson dans son récital du dimanche 8 décembre 2019 à 15h « Poètes d’hier et d’aujourd’hui » à L’Haÿ-les-Roses, salle La Source, 8 allée des Jardins.

      Dès la veille, ce samedi 7 décembre, au Moulin de la Bièvre L'Haÿ les Roses aussi, dès 20 h, soirée Téléthon !

affiche téléthon - copie

 Samedi 7 décembre, à 20h, avec « Tous sur le Pont pour le Téléthon », vous pourrez entendre lors de la soirée en faveur du Téléthon, avec la houlette de l’association « Pétales de Roses » et de la « Compagnie Théâtrale du Moulin », et plein d’associations locales et artistiques, le groupe Pienko et Philippe Daverat - ainsi que moi-même pour représenter le Verbe Poaimer avec « Sur le pont des poèmes ». J’interpréterai notamment des strophes de Corentin Fernagut, de Françoise Korsakov et de Rouben Melik "Madame Lorelei", strophes qu’on n’a pas pu entendre ce dimanche, on les entendra résonner au Moulin avec les notes de l’harmonica de Pascal Vitto. L’entrée est libre, avec un chapeau à disposition. Il est prudent de réserver : assoc.petalesderoses@gmail.com

     Une fringale de poésie à dire ou à entendre ? Nos amis et voisins des « Rencontres Poétiques de Bourg-la-Reine » présentent leur « Scène ouverte de poésie » à la Médiathèque François Villon à Bourg-la-Reine, ce même samedi 7 décembre à 16h.

     Cordipoeti et artisti Laurent Desvoux-D’Yrek Président du Verbe Poaimer

**

     Monique Raymond, notre artiste en gravures et poète, nous informe de ces deux événements prochains :

  Exposition collective de travaux sur papier, grands et petits formats à la galerie l'Openbach, galerie associative 12 rue Jean Sébastien Bach 13e Paris; métro Ligne 6 station Nationale du jeudi 5 au dimanche 8 décembre 2019 de 14h à 19h.
VERNISSAGE le mercredi 4 de
18h à 22 heures.
       *
Offrez une estampe pour Noel 2019
Une vente exceptionnelle de gravures aura lieu les 14 et 15 décembre 2019  de 14h à 19h à l’atelier-musée d’art graphique d’Arcueil 5 avenue de la Convention (près de l'aqueduc) RER B arrêt: Arcueil - Cachan
ETR Balistic, Atelier-Musée d'Art Graphique d'Arcueil 5 av de la Convention, 94110
tel : 01 45 46 51 64; Mail : etrbalistic@free.fr  site internet : http://etrbalistic.free.fr/

**

Parutions du Verbe Poaimer

Revue « Jeux d’Epreuves », 3 numéros par an, automne, printemps, été

Commande pour 12 euros du livre Jardins gravés, jardins légers, poèmes et gravures

Souscription pour livre de poèmes Planètes gravées, planètes légères (pièce jointe !)

Appel à textes aussi pour un livre sur Le Bateau-Ville, poèmes et proses,

voir notamment sur Facebook la page « Qui a créé le Bateau-Ville ?, notre enquête ». Relayez, relayez donc !

 *

Mars avril 2020 Printemps des Poètes

Voir l’annonce de nos animations sur Le Blog du Verbe Poaimer Remise des prix 2019,

annonce de nos nouveaux concours, atelier de calligrammes du Bateau-Ville…

   Courriel : avpoaimer@yahoo.fr Adresse postale : Brigitte et Laurent,

Le Verbe Poaimer 73 Avenue Larroumès 94240 L’Haÿ-les-Roses

30 novembre 2019

Marché de Noël dimanche 1erdécembre2019 16h30 JardinsdeBièvre Musique et Poésie scène du grand chapiteau de L'Haÿ !

 LE VERBE POAIMER, association de création poétique, depuis une année palindrome

 

MARCHE DE NOEL aux JARDINS DE BIEVRE, de L'HAY, sur l'esplanade !

Dimanche 1er décembre 2019 à 16 heures 30

Marché de Noël de L’Haÿ-les-Roses, jardins de Bièvre par l’avenue Flouquet

(proche de Bourg-la-Reine ainsi que de Fresnes)

Scène du grand chapiteau « Musique et poésie ! » avec l’accordéoniste Victor Korsakov,

quatre chanteurs Eric Zahnd, Pascal Vitto et Iza,  Alidze Dyrek - et les Diseurs de Poaimer, notamment Monique Raymond et Jean Bénard ! Un scoop ! : le Père Noël entend depuis plusieurs années au Marché de Noël une chanson qui y a été créée et reprise chaque année "Père Noël cambrioleur" Il a demandé un droit de réponse, et nous le lui accordons. Venez entendre la réponse chantée du Père Noël !

Nathalie Melik dira un poème de Rouben Melik - le prix de poésie Ella et Rouben Melik a été institué

depuis plusieurs années par Le Verbe Poaimer. Et participera à la lecture de poètes du Verbe Poaimer !

MarcheDeNoelL'HayVerbePoaimer2019

Dans la foulée, à 17h10 : « Philippe Daverat chante les poètes L’Haÿssiens » !

Il chantera notamment Bernard Chasse, notre grand poète de L'Haÿ-les-Roses, qui est notre juré référent depuis plusieurs

années pour "Le prix Bernard Chasse du Verbe Poaimer", consacré à des poèmes sur les Lieux !

Grande tente de l'esplanade aux abords des nombreux chalets.

VictorKorsakovParisnov19phL3DbVictor Korsakov à Paris avec le sourire et un accordéon qu'il restaurera ! ph Laurent 3D56 le 16nov19.

 *

TOUS SUR LE PONT AVEC LE TELETHON ! aussi à L'Haÿ-les-Roses

Samedi 7 décembre 2019 20 h au Moulin de la Bièvre, salle des fêtes

73 avenue Larroumès 94 240 L’Haÿ-les-Roses

Participation à la soirée organisée pour le Téléthon avec plein d'associations

dont « La Compagnie Théâtrale du Moulin », lecture vivante de poèmes

par Le Verbe Poaimer, avec l'accompagnement à l'harmonica par Pascal Vitto !

 L'entrée est libre, avec chapeau à disposition. Prudent de réserver : assoc.petalesderoses@gmail.com

*

Parutions du Verbe Poaimer

Revue « Jeux d’Epreuves », 3 numéros par an, automne, printemps, été

Commande pour 12 euros du livre Jardins gravés, jardins légers, poèmes et gravures

Souscription pour livre de poèmes Planètes gravées, planètes légères

Appel à textes aussi pour un livre sur Le Bateau-Ville, poèmes et proses,

voir notamment sur Facebook la page « Qui a créé le Bateau-Ville ?, notre enquête ».

 *

Mars avril 2020 Printemps des Poètes

Voir l’annonce de nos animations sur Le Blog du Verbe Poaimer Remise des prix 2019,

annonce de nos nouveaux concours, atelier de calligrammes du Bateau-Ville…

   Courriel : avpoaimer@yahoo.fr Adresse postale : Brigitte et Laurent,

Le Verbe Poaimer 73 Avenue Larroumès 94240 L’Haÿ-les-Roses

30 octobre 2019

Appelàtextes poèmes, fables, contes, nouvelles, lieux, oeuvres, couleurs, Bateau-Ville ! Verbe Poaimer/Dim1er décembre16h

Les concours du Verbe Poaimer 2019 sont cloturés ! merci de vos nombreux textes en vers et proses de qualité à faire parvenir aux différents jurys. Nous vous donnons rendez-vous pour la dynamique remise des prix en mars 2020 très certainement à la bibliothèque George Sand, date à préciser.

     D'ores et déjà venez nous retrouver DIMANCHE PREMIER DECEMBRE MARCHE DE NOEL DE L'HAY-LES-ROSES A 16 HEURES JARDINS DE BIEVRE SOUS LE GRAND CHAPITEAU : 35 MINUTES DE POESIE ET DE MUSIQUE SUR SCENE ! Avec l'accordéonniste Victor Korsakov, des chanteurs et les diseurs de Poaimer !aff concoursVerbePoaimer 2019

der délai accordé au 20 octobre 2019 !

          LES ESTRAMBOTS DE LIEUX,

                                       D’ŒUVRES ET DE COULEURS

       Concours de poésie avec 3 GRANDES THÉMATIQUES au choix, poèmes de 15 à 20 vers réguliers ou libres,

« estrambots » - dans le sens élargi de sonnets prolongés.  3 prix de poésie. 300 € de récompenses.

a)  les LIEUX Prix Bernard Chasse – poète et auteur de proses de L’Haÿ-les-Roses et du monde

(villes, paysages, bancs, jardins, parvis, transports…),

b) les OEUVRES CÉLÈBRES Prix Ella et Rouben Melik – Rouben était poète Ella faisait sculptures

(« La Joconde » et autres œuvres de Léonard de Vinci - génie de 500 ans ! – « Nymphéas » de Monet, sculptures de Camille Claudel, la Flèche de Viollet-Leduc,  ses gargouilles, les Rosaces de Notre-Dame…).         

c) les COULEURS Prix Agnès et Jacques, prénoms de réalisateurs, maîtres des couleurs qui font sens, scène, signes et beauté (poèmes comportant au moins 3 notations de couleurs, primaires, secondaires, teintes, adjectifs, noms…),

**

FABLES ET CONTES À LA LETTRE L 

     Nous reprenons le cycle de nos appels à fables inédites, « à la lettre » :

« Fables à la lettre L» avec au moins deux noms commençant par L dès le titre : « Le Loup et les oreilles du Lièvre », « Le Lys et les 4 Légumes », « La Lettre et la Loi », « Le Lapin hors du Livre et le Lac aux Limaces », « Léo narre et Lise chante » etc, entre 15 et 24 vers. Cela pourra donner aussi des contes de 20 lignes jusqu’à 3 pages.

    Prix Charly Mathekis et les poètes de Butembo. Nombreuses récompenses, une photographie certifiée de l’artiste Maya Angelsen, artiste L’Haÿssienne, 2 gravures de Monique Raymond du Cercle L’Haÿssien des Arts et une table pour 2 au « Pavillon Normand » à la Roseraie - et des livres de fables de L.de Vinci !

**

TEXTES DU BATEAU-VILLE ET DU NAVIRE-MONDE

     Prix de L'Haÿ-les-Roses (qui abrite le « Bateau-Ville »), en prose ou en poésie, avec un titre de texte en nom composé, formé de Bateau ou de Navire : Bateau-Ville, Navire-Monde, Bateau-Train, Navire-Pont, Bateau-Chance, Navire-Bouteille… ad libitum…    Poèmes : de 14 à 20 vers, réguliers ou libres. Proses : 20 lignes ou plus, conte, nouvelle, poème en prose… « Bateau-Ville » : Total de prix 300 € en espèces ou dons d'oeuvres

     Voir aussi l'avancée de l'enquête : Qui a créé le B-V ? la maquette géante du Bateau-Ville, la sculpture en bois ? (ce n’est pas une devinette !) Compte Facebook L’Haÿ-Culture + Blog du Verbe Poaimer + Page Facebook du Verbe Poaimer + Site de la ville L’Haÿ-les-Roses

     Les moins de 18 ans peuvent participer sans frais et sans gain d’argent.

 

 Règlement espèces ou chèque libellé au nom : Verbe Poaimer - M.A.C. 

Moulin de la Bièvre73 avenue Larroumès 94 240 L’HAŸ-LES-ROSES

    Courriel pour précisions et envois de textes à  Brigitte et Laurent du Verbe Poaimer avpoaimer@yahoo.fr   

APPEL À TEXTES jusqu'au 20 OCTOBRE 2019 !

ESTRAMBOTS… LIEUX, ŒUVRES, COULEURS…

FABLES CONTES « L » et BATEAU-VILLE…

 **

     LE VERBE POAIMER,

association à but non lucratif de création poétique (1991), membre de la MAC (1995)

On peut participer à nos propositions d’écriture de 2 façons :

  En nous envoyant, sans frais, des poèmes ou des proses qui pourront être intégrés dans nos anthologies futures ou dans la revue (on peut adhérer à notre association avec 10 € nous permettant de poursuivre les activités poétiques et on peut se procurer nos livres).

   En participant à nos concours d'écriture avec 10 € pour l’ensemble des catégories. Vous pouvez proposer autant de textes que ces catégories vous inspirent ! Lots : 600 € (dont œuvres artistiques) + places restaurant + livres et possibilité de publication.

************************      ************************

à découper, imprimer, photocopier ou recopier

VERBE POAIMER 2019 COTISATION/CONCOURS/LIVRE(S)

Nom M Mme :……………………… Prénom :………………….…

Pseudonyme (éventuel) :……….............................

Tel et mail :………………………………………………………………

Adresse :…………………………………………………………..

    Cocher :  Membre actif (infos/incitations à l’écriture par mails + revue Jeux d'Epreuves, pdf) ou membre par concours 10 €

OU Bienfaiteur 50 € avec reçu fiscal ⧠     OU Donateur 100 € avec reçu fiscal ⧠ (ouvrant droit à réduction d’impôt sur le revenu de 66%)

    Commande : Antho 2019 Jardins gravés, jardins légers 12 € ⧠

    Sonnets de la Colline et quinzains de l’an XV (10 €) ⧠

    Participation aux frais postaux par exemplaire 2 € ⧠

Montant total :         ….……. espèces… chèque... (entourer svp)

**

18 septembre 2019

Agenda Verbe Poaimer septembre 2019 dont dimanche 22 au Square des Félibres à Sceaux 15h30

AGENDA DU VERBE POAIMER EN SEPTEMBRE 2019 

A venir...

     Dimanche 22 septembre Lectures de Florian et poètes provençaux au Square des Félibres à Sceaux, entre Parc et Eglise de Sceaux, à 15h30, puis échange d’idées pour écriture de fables à la Lettre L ! Nous entendrons notamment des poèmes donc de ce Florian, le fabuliste qui vécut notamment à Sceaux et y mourut et fut... le petit-neveu de l'homme de Ferney, le grand Voltaire ! mais encore des poèmes d'Aubanel, de Frédéric Mistral. Avenue du Président Roosevelt dans le prolongement de la Rue Houdan, la grande rue commerçante de Sceaux. Le square comporte un bassin d'eau, bordé des bustes de tous ces poètes, qui composèrent en français et aussi en langue provençale.

*

    30 septembre date butoir de participation aux concours du Verbe Poaimer : Lieux (prix Bernard Chasse) exemple un poème sur un jardin chéri, sur une planète lointaine ou prochaine..., Couleurs (prix Agnès et Jacques), exemple un poème descriptif avec au moins 3 notations de couleurs au choix, Chefs-d’œuvre (prix Ella et Rouben Melik) par exemple un poème sur la Rosace de Notre-Dame, un tableau du grand Da Vinci qui fête son demi-millénaire..., une sculpture de Camille Claudel..., Contes et fables Lettre L (prix Charly Mathekis et les poètes de Butembo), exemple « Le Loup et la Libellule » après "Le Lion et le Léopard" de Florian au 18e siècle..., Poèmes et proses du Bateau-Ville, le monument de bois de L'Haÿ-les-Roses, qui a trôné pendant des années au célèbre "Café de la Gare", ce plus grand café-théâtre d'Europe qui fête ses 50 ans...

*

Venus...

      Dimanche 8 septembre Fête des Sports, de la Culture et des Loisirs de 10h à 17h aux « Tennis Couverts » Av. du Général de Gaulle à L’Haÿ-les-Roses. Venez-nous rejoindre – en faisant le tour des stands aux multiples présentations et animations - sur le stand du Verbe Poaimer pour vous informer sur nos activités et les possibilités d’écriture et de lecture. Notre revue « Jeux d’Epreuves » y sera présentée ainsi que nos livres Jardins gravés, jardins légers ou Les Seizains des Saisons. Jeu sur place et sur Facebook concernant l’affiche de la manifestation avec des livres à gagner ! Dans l’après-midi, nous aurons un moment de lecture et de chant sur la scène extérieure avec des poèmes et des chansons en français, si, si.

 *

  Samedi 14 septembre Roseraie de L’Haÿ-les-Roses l'un des derniers jours d’ouverture. 15h30 Lecture de poèmes sur le thème des lieux dont les jardins… Ceux qui le souhaiteront pourront être filmés en vidéos dans ce cadre enchanteur à leur deuxième lecture (diffusion qu’avec autorisation après visionnage).

 

AffEcriturePoaimerFete2019

+FlorianBusteL3D19b

     LE VERBE POAIMER, asso de création poétique depuis 91

-Blog associatif : www.verbepoaimer.canalblog.com (rencontres poétiques précisées, invitations à l’écriture, parutions : Planètes gravées, planètes légères, De l’Ardeur poétique… aux opus de beauté) et notre enquête en cours : Qui a créé le Bateau-Ville ?

-Site associatif : www.mac-lhay.com (infos des assos culturelles de la ville)

-Site L’Association Les Amis du poète Rouben Melik www.amisroubenmelik.com

-Photos de l’artiste Maya Angelsen : site « Instant éphémère »

-Page Facebook du Verbe Poaimer pour photos, poèmes, événements + Page Fb de la MAC

-Envoi de poèmes, infos… à Brigitte et Laurent : avpoaimer@yahoo.fr