Association du Verbe Poaimer

06 janvier 2019

Lectures/Dédicaces "Jardins gravés, jardins légers" Dimanche20janvier2019 à 16h Moulin de la Bièvre L'Haÿ-les-Roses

Lectures/Dédicaces "Jardins gravés, jardins légers"

Dimanche 20 janvier 2019 à 16 heures Moulin de la Bièvre L'Haÿ-les-Roses

Biennale d'eaux-fortes, de gravures avec Le Cercle L'Haÿssien des Arts !

Poèmes des poètes du Verbe Poaimer ! Des gravures de Monique Raymond !

Des poèmes lus par les comédiens de la Compagnie Théâtrale du Moulin !

Inter arts ! inter assos ! Cordipo et artisti !

0FlyerJardins20janv19 EpiphpourBlog


01 décembre 2018

"Poaimes" de Noël et quelques vers de Bièvre ! Marché de Noël dimanche 16h Esplanade de la Bièvre L'Haÿ-les-Roses

Le Verbe Poaimer avec Victor Korsakov et Vincent-Philippe dimanche 2 à 16h

 "Poaimes" de Noël et quelques vers de Bièvre !

     Poésie et musique, les poètes du Verbe Poaimer de L'Haÿ-les-Roses reviennent sur la scène du grand chapiteau ! pour dire des poèmes d’Apollinaire ! de Desnos ! d’Obaldia ! et de poètes des environs de la Bièvre !

     Le musicien Victor Korsakov enchantera à nouveau avec son interprétation enthousiasmante et  son accordéon en harmonie pour différents airs classiques européens. Il interprètera entre les poèmes et parfois sur les poèmes.

     Philippe Daverat, pour la Compagnie Vincent-Philippe, interprétera diverses chansons françaises de qualité et de notre patrimoine enchanté ! Ce sera aussi l'occasion de réserver notre recueil sur les jardins à gravures et poèmes : Jardins gravés, jardins légers.

     Dimanche 2 décembre 2018 de 16h00 à 16h40, grand chapiteau du Marché de Noël, installé pour la 1ère fois Esplanade de la Bièvre, avenue Flouquet, à L’Haÿ-les-Roses, non loin de Bourg-la-Reine et de Fresnes, près du Moulin de la Bièvre.

 

Victorjouant Laurent Phil

 

02 novembre 2018

AGENDA POESIE NOVEMBRE 2018 Samedis 10 et 17 L'Haÿ-les-Roses, mercredi 14 (soirée Melik!), mardi 20 (Apo et Franck Balandier!)

AGENDA POÉTIQUE ET LITTÉRAIRE NOVEMBRE 2018

dont L’Haÿ-les-Roses et Paris - en 4 dates :

samedis 10 (Apollinaire ! adultes) et 17 (Apollinaire ! enfants/ados),

mercredi 14 (soirée Mélik !), mardi 20 (soirée Apo et Balandier !)

**

2 animations Verbe Poaimer bbt George Sand à L’Haÿ Samedi 10 (public adultes) et 17 novembre (atelier jeunesse, vos enfants, vos neveux, vos nièces, vos petits-enfants ?)
*

Samedi 10 novembre

- 14h – 14h45 : Scène ouverte de lectures de poèmes d’Apollinaire ou de poèmes sur Apollinaire - en tour de chauffe ! Précisez le texte choisi. - 15h : « Apollinaire par tant d’amour et par temps de guerre » Intervenant Laurent Desvoux-D’Yrek, président du Verbe Poaimer - invitant Xavier-Marie Bonnot, romancier et réalisateur, auteur du Tombeau d’Apollinaire, publié cette année chez Belfond.

Causerie dans le cadre des célébrations du centenaire de la 1ère GM et du centenaire de la mort de Guillaume Apollinaire en novembre 1918. Un diaporama présentera des éléments concernant sa vie, des articles et des couvertures de livres en lien avec le poète ainsi que pages, photos, poèmes, pittoresques ou essentiels.

Bibliothèque George Sand, 21 rue Henri Thirard, L’Haÿ-les-Roses, salle des animations au dernier étage. Bus 172, 192, 186, 286, 184. Entrée libre, réservation préférable, en réponse mail ou auprès de la bibliothèque. Beau cadeau pour les fêtes : un livre dédicacé par Xavier-Marie Bonnot ou par les poètes du Verbe Poaimer.

**

L’Haÿ-en-Livres et sa quinzaine sur les loups en jeunesse

Samedi 17 Nov de 14h à 16h : Atelier d’écriture jeunesse « Loupchrostiches et Calloupgrammes »

Le Verbe Poaimer et ses poètes, encadrant de jeunes talents pour leur faire composer des dessins et des poèmes à dimension visuelle, des acrostiches en 4 vers et des calligrammes, à partir de textes sur les loups (des contes mais aussi des Calligrammes d’Apollinaire et des poèmes inédits du Verbe Poaimer !).

Des docs ressources forgés par Le Verbe Poaimer seront distribués (à demander auprès de nous pour faire composer des textes par ex dans des écoles : avpoaimer@yahoo.fr) Public : enfants et adolescents.

Bibliothèque George Sand, 21 rue Henri Thirard, L’Haÿ-les-Roses, salle d’animation en section jeunesse rdc.

Entrée libre, réservation préférable au courriel du Verbe Poaimer ou auprès de la bibliothèque.
*

Et encore le samedi 17 novembre mais au Moulin de la Bièvre à 20h30 concert de la Compagnie Vincent Philippe « Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Un siècle de guerre et de paix » en chansons !

Entrée libre. Je viendrai oui si je n’ai pas d’empêchement non *

Et toujours le 17 novembre mais à Sceaux 17h avec les Rencontres poétiques de Bourg-la-Reine spectacle « Péguy l’inclassable »

Multiples facettes du grand écrivain : poète, mais aussi homme de théâtre, journaliste, essayiste, polémiste... Mettre en regard la permanence de ses aspirations et l’évolution de son expression. Rappeler son indépendance farouche...

A l’ancienne mairie de Sceaux -68 rue Houdan -Sceaux participation aux frais : 5 € Inscription auprès des Rencontres poétiques de Bourg la Reine.

**

2 animations poético-littéraires, Paris 14 et 20 novembre :

Information des « Amis du poète Rouben Mélik », qui habita L’Haÿ avec son épouse la sculptrice Ella Mélik et qui offrit au Verbe Poaimer en 1995 « Strophes pour L’Haÿ-les-Roses », l’un de ses ultimes poèmes.

Mercredi 14 novembre à 20h30 à la Cité Universitaire

Maison des étudiants arméniens, au 57 Boulevard Jourdan :

Titre « Rouben Mélik Poète en pays partagé »
Métro Porte d’Orléans ou RER B Cité Universitaire ou tramway 3.

Animateur: Gérard Malkassian Participants: Séda Mélik, Francis Combes, poète qui a fondé les éditions du Temps des Cerises, et en passeurs de textes : Nathalie Mélik et Claude Barbos ! https://www.amisroubenmelik.com amis.roubenmelik@gmail.com Entrée libre. 

**

Librairie L’Instant, 118 rue de Lourmel, Paris XVe.
SUR LES PAS D’APOLLINAIRE : RENCONTRE AVEC FRANCK BALANDIER

Mardi 20 novembre à 18h30 et jusqu’à 20h

« En souvenir de la disparition de Guillaume Apollinaire en novembre 1918, j'ai le plaisir d'accueillir le mardi 20 novembre Franck Balandier qui vient de publier Apo au Castor Astral et Le Paris d'Apollinaire aux éditions Alexandrines. La rencontre sera animée par Laurent Dyrek, poète et professeur de français au collège Sainte-­‐ Elisabeth. » Sandrine Babu, libraire de « L’Instant », métro Boucicaut (L8). Présence sous réserve de l’auteur du Tombeau d’Apollinaire, le romancier-­‐réalisateur X-­‐M Bonnot.

Dédicaces par le romancier Franck Balandier en 2e partie.

Franck Balandier, né en 1952 à Suresnes. Après des études littéraires, il devient successivement éducateur de prison, formateur dans un centre social, vidéaste, chef d’un bureau de presse. Parmi ses livres L’Homme à la voiture rouge (Fayard), Ankylose (Le Serpent à plumes), Le Silence des rails (Flammarion) et Gazoline Tango (Castor Astral) avec protagonistes un ado qui ne supporte pas les bruits et une jeune femme sourde.

  Inscription possible par mail ou sur page Fb L’Instant, événement « Sur les pas d’Apollinaire »

**

Ces 4 animations sont parmi moult d’un mois de novembre qui aura rarement été aussi historique, littéraire et poétique avec des célébrations tous azimuts d’Apollinaire à Edmond Rostand - au terme de 5 années de Commémorations du centenaire de la Grande Guerre.

Voir entre mille blogs et sites notre Blog du Verbe Poaimer et le site de L’Haÿ-les-Roses et de toutes vos villes ! Et décembre ?

- samedi 1er décembre, scène ouverte, grâce aux Rencontres poétiques de Bourg-la-Reine, à 16h à la médiathèque François Villon à Bourg-la-Reine près de la Bièvre,

- dimanche 2 décembre après-midi, notre participation du Verbe Poaimer au Marché de Noël de L’Haÿ-les-Roses, pour la 1ère fois sur les jardins de Bièvre et toujours dans le grand chapiteau !

30 septembre 2018

Anthologies ! Appel à Poèmes réguliers ou libres : lieux, roses, images / Textes Bateau-Ville Verbe Poaimer octobre18

APPEL A POEMES ET PROSES !

    L'octobre dix-huit, c'est des moments d'anthologies ! Vous trouverez ci-après le règlement de nos concours du Verbe Poaimer de poésie et de prose pour des poèmes sur des lieux, des roses ou des images et des textes sur le Bateau-Ville. Délai prolongé au 31 octobre 2018. Vous trouverez aussi des Poèmes pour typo et plaisir de lecture, notamment quelques-uns des poèmes primés en 2017. Et une liste de noms de roses commençant par une consonne pour inspirer votre poème ! ou votre visite à la Roseraie de L'Haÿ ! Sachez qu'il y existe une rose Deschamps...depuis 1877 ! Notre but essentiel est d'obtenir de beaux textes pour nos anthologies qui nous importent et nous emportent !

     Cordipo et artisti et récits. Laurent 3D55 président du Verbe Poaimer

                          2018 POEMES ESTRAMBOTS et POEMES ET RECITS BATEAU-VILLE

     LE VERBE POAIMER, association à but non lucratif de création poétique (1991), membre de la MAC (1995)

On peut participer à nos propositions d’écriture de 2 façons :

     - En nous envoyant, sans frais, des poèmes ou des proses qui pourront être intégrés dans nos anthologies futures ou dans la revue (adhérer à notre association avec 10 € nous permet de poursuivre les activités poétiques et on peut se procurer nos livres).

     - En participant à nos concours d'écriture avec 10 € pour l’ensemble des catégories. Lots : 800 € + œuvres photographiques + places restaurant + livres - et possibilité que les textes soient retenus pour nos productions. 

 Concours francophone d'écriture

jusqu’au 31 octobre 2018

     POEMES SUR LES LIEUX, LES ROSES, LES IMAGES !

                    ESTRAMBOTS DE L’AN 2, ces sonnets prolongés

       Concours de poésie du Verbe Poaimer, poèmes sur les lieux, les roses, les images, de 15 à 20 vers réguliers ou libres, par exemples comportant trois quatrains et deux tercets ou deux quatrains, trois tercets et un vers. Trois prix de poésie. Catégories jeunes et adultes. Nombreuses récompenses, dont 200 €, des photographies certifiées de l’artiste Maya Angelsen et une table pour 2 au Pavillon Normand !

     Les LIEUX : Le prix Bernard Chasse, concernant un lieu  original ou non, public ou privé, extérieur ou intérieur - pont, jardin, colline, vallée, plage, cafés, transport, banc, balcon, ville de cœur, planète... etc.

     Les ROSES : Le prix Ella et Rouben Melik, intégrant au moins 4 noms de roses de la Roseraie de L’Haÿ commençant par une consonne, à mettre en italique, comme : Belle aurore, Colibri, Danse du Feu, Fée des neiges, Grand Siècle, Harmonie, Jeunesse éternelle, Korrigan, La Fontaine aux perles, Roseraie de L’Haÿ... (Autres noms : allées de la Roseraie et site de la Roseraie du Val-de-Marne et ci-après...), prix de 100 offert par la famille Melik cf le site « Les Amis du poète Rouben Melik » où l’on peut lire des strophes de Rouben sur la rose.

0RosesL'HaÿphotoLDD copie

chimène

     Les IMAGES : Le prix « Charly Mathekis et les poètes de Butembo » concernant un poème portant sur une image fixe ou animée (tableau, photo, film...). Toile de Delacroix, photo de Doisneau, film de Méliès ? à votre guise… Le poème ne doit pas être uniquement descriptif pour avoir chance d'être réellement poème ! L'image est à préciser (support ? artiste ? date ? musée ?...)

**

POEMES ET PROSES DU BATEAU-VILLE : CONTES, NOUVELLES...

     2 grands prix de L'Haÿ-les-Roses pour adultes, l’un de prose, l'autre de poésie.

     Prix de poésie « Brigitte et Laurent du Bateau-Ville » Poèmes du Bateau-Ville : de 14 à 20 vers. Un grand prix de 150 €, le second 100€, le 3e 50€ pour la poésie.

     Prix de prose « Annie et François du Bateau-Ville » Proses du Bateau-Ville : 20 lignes ou plus, conte, nouvelle, poème en prose…  Un grand prix de 150 €, le second 100€, le 3e 50€ pour la prose.

     « Bateau-Ville » : Total de prix de 600 € avec le soutien financier de la ville. Le livre Des Chiffons…, initié par le Verbe Poaimer, est à compter dans le lot pour chaque prix. Le jury sera formé d'auteurs et d’amis des mots à L'Haÿ-les-Roses.

     Voir aussi l'avancée de l'enquête : Qui a créé le B-V ? la maquette géante du Bateau-Ville, la sculpture en bois ? (ce n’est pas une devinette !) Compte Facebook L’Haÿ-Culture + Blog du Verbe Poaimer + Page Facebook du Verbe Poaimer + Site de la ville L’Haÿ-les-Roses

**

     Poèmes et proses à envoyer dans un même fichier à avpoaimer@yahoo.fr jusqu’au 31 octobre, Arial 14, style « sans interligne », prénom + nom après chaque poème (anonymat assuré après réception pour l’envoi au jury). Les mineurs participent à titre gratuit, les jeunes récompensés recevront coupes et livres. Parution des meilleurs textes. Voir compte Facebook Verbe Poaimer + Le blog du Verbe Poaimer (avec modèle de présentation des textes) + Blog de Monsieur Dyrek ou demander infos à Brigitte et Laurent avpoaimer@yahoo.fr

affiche Ecriture

     Remise des prix du Verbe Poaimer à L'Haÿ-les-Roses en mars 2018..

**

Publication 2018 aux Editions Unicité :

    Des Chiffons de Javel... aux ardents poétiques,

Tome 1, 308 pages, 6 pages couleurs photos, poèmes de collégiens depuis l’an 2000 et de 56 poètes « Ardents dits »,

    Préface d’Alain Borer, Président du Printemps des Poètes, présentation par Laurent Desvoux-D’Yrek

 18 € (14€ l’exemplaire pour les auteurs cités, auprès de l’association)

    Règlement espèces ou chèque libellé au nom :

     Verbe Poaimer - M.A.C.  Moulin de la Bièvre

     73 avenue Larroumès 94 240 L’HAŸ-LES-ROSES

**************************      **************************

LE VERBE POAIMER 2018        COTISATION/CONCOURS/LIVRE(S)

Nom M Mme :……………………… Prénom :………………….…

Pseudonyme (éventuel) :……….............................

Tel et mail :……………………………………………………………………....

Adresse :…………………………………………………………………………..

    Cocher :  Membre actif (infos/incitations à l’écriture par mails + revue Jeux d'Epreuves, pdf) ou membre par concours 10 € ⧠

OU Bienfaiteur 50 € ⧠     OU Donateur 100 € ⧠

    Commande : Anthologie 2018 parue Des Chiffons de Javel... 18 € ⧠

    Sonnets de la Colline et quinzains de l’an XV (10 €) ⧠

    Participation aux frais postaux par exemplaire 2 € ⧠

Montant total :         ….…………. espèces… chèque... (entourer svp)

**

        POÈMES pour typo et plaisir de lecture

      Pour la présentation typographique des textes et le plaisir de lire des poèmes, voici quelques uns des poèmes primés à nos concours l’an 1 des estrambots :
     en Arial 14, style « sans interligne », prénom + nom en lettres capitales après chaque poème

 

      1er prix POÈMES EXCLAMATIFS ET INTERROGATIFS Charly Mathekis 2017.


     Les Africains

 

Entendez-vous fuser leurs rires en clairons,

Qui savent nous surprendre en passant dans la foule,

Nous détendre en osmose à leur air qui défoule,

Étoile de l'espoir, lorsque nous chavirons ?

 

Par l'éclat du sourire, attirés, nous irons

Nous attardant sans but, vers ce que le pas foule.

Au rythme du roulis qui assaille et refoule,

L'âme se met d'aplomb. Puis nous nous retirons.

 

Leurs belles et graves voix prennent jusqu'aux entrailles !

Leur entrain colossal égaierait  … des murailles :

- Sans moral aujourd’hui  ??? … ça ira mieux demain !

 

Voilà que chaque jour deviendrait une fête !

A leur joie en cascade, aux signes de la main,

Entrons dans cette danse évinçant la défaite !

 

- Qui veut, Monsieur-dame une fleur de jasmin ?

Laissons-nous entraîner, soumettre au diapason.

Grâce à ces jolis-cœurs, ré-ouvrons l’horizon !

 

     Elizabeth de COURTIVRON A Paris le 30.03.2017.

 

**             1er prix Bernard Chasse PONTS DU MONDE 2017.

 

      2e poème de la laisse de 15 textes !

 

Celui-là qu’est-ce qu’on va en faire ?

Car dame Seine ayant la flemme

De varier son itinéraire

Sur moi retombent tous les problèmes.

 

Ou s’il avait changé de place

Et que dessous coule le Rhône

Ou le Rhin ou même la Garonne

Là je pourrais sauver la face.

 

Mais non poète, rien n’a changé

Et le terrain est bien miné

Depuis ton joli boniment.

 

De tes amours on s’en souvient

Qui coulaient là obstinément

Tes joies tes peines et le tintouin.

 

Tout est dit maintenant c’est trop

Rien ne vient ni rime ni mot

Pour parler du pont Mirabeau.

 

     Marc HERNU

 

**

          PRIX PATRICK RAVEAU 2017

POÈMES DES NOMS DES ROSES VOCALIQUES

 (noms de roses en italique svp)

       1er prix Patrick Raveau 2017 :

 

      Voyelles - Alléluia et autres roses

 

Elle brille sous sa résille

Et la soie perlée du petit matin

Timide Alléluia dans un coin du jardin

Où s’éveillent les jeunes filles

 

Elle s’étire ensuite, s’humecte les papilles

Se dresse vers le ciel en lui tendant les mains

Et enlace telle une vrille

L’Espoir qu’elle presse sur son sein

 

Puis s’étant fardé le visage

Et mis du rouge sur ses joues

Telle une Impératrice accessible aux hommages

 

Elle voit s’approcher son cortège d’époux

Sans perdre de vue Blanche Unique

Dont l’excède l’excès d’atouts

 

Ni son amie Ombre Superbe

Qu’elle suit d’un regard jaloux

Pour elles aiguisant des épines acerbes

 

                                                   Gérard BOUVIER

**

     2018 LES ROSES CONSONANTIQUES !

 

Et en 2018 un prix pour des noms de roses consonantiques 

     Le prix Ella et Rouben Melik, poème intégrant au moins quatre noms de roses de la Roseraie de L’Haÿ commençant par une consonne, comme par exemples : Belle aurore, Colibri, Danse du Feu, Fée des neiges, Grand Siècle, Harmonie, Jeunesse éternelle, Korrigan, La fontaine aux perles, Roseraie de L’Haÿ..., poème comportant au moins une allusion à la rose !

    Autres noms de roses commençant par une consonne : sur le site de la Roseraie du Val-de-Marne à L’Haÿ-les-Roses ou... dans les allées de la Roseraie de L’Haÿ, par toutes les saisons !

    Allez, on vous en communique d’ores et déjà d’autres, recueillis notamment lors de notre animation de « Rendez-vous aux jardins » en juin 2018  :

     Belami, Belle Hermine, Belle sans flatterie, Belle villageoise, Bijou d’or, Blanchefleur, Bohémienne, Bordure vermillon, Bouquet de Flore, Centenaire de L’Haÿ-les-Roses, Chantefleur, Cuisse de nymphe émue, Dynastie, Femina, Flambeau, Flamenco, Florian, Fluorescent, Frisson frais, Fugue, Grand Château, Grande première, Grenadine, Guirlande d’amour, Guirlande fleurie, La Rose du Petit Prince, Magenta, Mignonne, Miss Univers, Mistigri, Moulin Rouge,  Neige d’été, Nirvana, Nuage parfumé, Panachée superbe, Parfum de Honfleur, Parure d’or,  la Passionata, Perce Neige, Premier bal, Reflet de Saint-Malo, Rêve de valse, la Revenante, Rosier d’amour, Royal grimpant, Sémillante, Soleil d’Or,  Souvenir d’un ami, Tapis rose, Tapis rouge, Tapis volant, Triomphe de Flore, Vol de nuit…

     Et quelques roses à noms de personnalités historiques ou contemporaines pour des poèmes à portraits croisés: Bernard Pivot, Camille Pissarro, Charles Aznavour, Bernard Hinault, Claudia Cardinale, Coluche, Fanny Ardant, Frédéric Chopin, Frédéric Mistral, Gina Lollobrigida, Grace de Monaco,  Joséphine de Beauharnais, Line Renaud,  Maria Callas, Marie Curie, Michel Ange, Michel Serrault, Michel Strogoff, Michèle Morgan, Eddy Mitchell, Président Léopold Senghor, Souvenir d’Emile Zola, Léonard de Vinci et Mona Lisa !...

     Et alors qu’on se surprend à se demander en regardant du sol monter les rosiers et les noms si tel ou telle a déjà reçu sa pierre tombale… les Pierre : Pierre Arditi (comédien aux mille rôles au théâtre, à la télé et au cinéma), Pierre Cardin (un homme de goût et de modes, Pierre de Ronsard (le fameux poète de la Pléiade qui chanta les roses et les femmes), Pierre Larousse (l’homme au dictionnaire qui sème mots et connaissances à tous vents), Pierre Perret (le chanteur poète au verbe vert), Pierre Tchernia (l’homme des plateaux télé et réalisateur)…

 

20 septembre 2018

Amis de Bernard Chasse avec Verbe Poaimer Concert vendredi 28 septembre 2018 L'HaÿlesRoses au Moulin "Poètes L'Haÿssiens"

     

Vendredi 28 septembre 2018 à 20h30 :

     Philippe Daverat chante les poètes L’Haÿssiens, dont des poètes du Verbe Poaimer !

avec Michel Geoffroy au piano. Moulin de la Bièvre, 73 Avenue Larroumès L’Haÿ-les-Roses, 10 e - versés aux « Les Amis de Bernard Chasse ». Proche RER B de Bourg-la-Reine.

    Les poètes L'Haÿssiens ne sont pas de l'île Lhaÿti,

mais de la ville L'Haÿ-les-Roses, à quelques encablures de Porte d'Orléans ou de Porte d'Italie.

     Philippe, accompagné d'un pianiste talentueux, chantera le grand Bernard Chasse de L'Haÿ, mais aussi d'outre Bièvre, Jean Fauré, le poète qui composa, à notre prime initiative de 1995, des dizaines de fables rien qu'à la lettre C des personnages ! Et qui ? et qui ? venez y voir et écouter !

    

affVend28septe18

 

 *

Novembre 2018.

L’Haÿ-en-Livres, participation du Verbe Poaimer, les samedis 10 et 17 novembre après-midi,

bibliothèque George Sand !,

précisions ultérieures.

**

 

     VOS POÈMES -  QUI SAIT - SELON CALENDRIER  automne 2018

     Amis des mots et de l’écriture à bons rythmes !

 Voici quelques propositions de poèmes à écrire avec différents thèmes et formes :

     Jusqu’au 31 octobre 2018 trois incitations à l’écriture ont leur délai avec le règlement complet à demander à avpoaimer@yahoo.fr ou  monsieurdyrek@yahoo.fr  :

     *Le Panthéon Universel de Poésie, Johanne Hauber-Bieth à la baguette et Thierry Sajat en éditeur, attend pour leur prochaine anthologie des poèmes sur le thème de la gratitude ou de la reconnaissance, comportant l’un des deux termes (mais pas les deux).

    *Des poèmes de 15 à 20 vers pour les concours du Verbe Poaimer, avec notamment les thèmes d’un lieu (un moyen de transport, un lieu de vacances ou d’apprentissage, un banc, un balcon, un pont, un parc, une ville…), de noms de roses commençant par une cnsonne comme Deschamps ou Soleil d'or ! ou d’une image (image fixe : un poème sur un tableau à citer… ou image animée : un poème sur un film à citer…) et du Bateau-Ville (poésie ou prose ! : poème, conte, nouvelle…).

     *Un poème sur le thème du loup : par exemples un « louchrostiche » ou un « callougramme » (formes précisées ultérieurement) ! Le Verbe Poaimer participera à L’Haÿ-en-livres consacré en novembre 2018 au loup et à la peur.

     Un thème parviendra-t-il à résonner en vous par rimes, rythmes, strophes,  images, récit, portrait, vers réguliers, vers libres, harmonie, parole, chant ?

**

Le 9 septembre nous poaimions au grand gymnase ! :

"Ô Lou le ciel est pur aujourd'hui comme une onde" - Apollinaire !

Dimanche 9 septembre 2018 :

     Fête des Sports, de la Culture et des Loisirs,

10h-17h, Tennis couverts, 42 avenue du Général de Gaulle L’Haÿ-les-Roses

(stationnement possible sur le parking de Carrefour) Stand du Verbe Poaimer,

documents communiqués concernant la poésie.

     De 15h30 à 15h50 sur la scène extérieurelecture de poèmes d’Apollinaire ou de poèmes sur Apollinaire par Le Verbe Poaimer et chansons françaises par Philippe Daverat.

     Auditeurs souhaités ! Si vous voulez nous aider à la tenue du stand ou lire, contacter en amont Brigitte et Laurent !

0Fete9septemb18

 

Jusqu’au 31 août 2018 il y avait :

     *Antoine Houlou-Garcia, poète, linguiste, mathématicien,  nous avait informés au début juillet du lancement du concours de fables qu’il organise avec le site « La vie des Classiques ». Vous pourrez y chercher résultats et poèmes...

     Laurent Desvoux-D’Yrek au 18.10.18. Voir Le Blog de Monsieur Dyrek, Le Blog du Verbe Poaimer, le compte Facebook du Verbe Poaimer, Le site de La Vie des Classiques, le site d’Europoésie, des Editions Thierry Sajat et plein d’autres sites et blogs qui font vivre aussi la poésie. Brigitte et Laurent avpoaimer@yahoo.fr

     

affiche Ecriture

Que proposions-nous pour le Jeudi 23 aout 2018 après-midi ?

     Roseraie de L’Haÿ-les-Roses. Balade parmi les roses au jour de la Sainte Rose ce jeudi 23 août vers la fin de l'été pour se laisser inspirer par le lieu magique, avec des parfums et des poèmes en tête ! Nous retrouver des 15 h dans le jardin fleuri près de la Rose Deschamps – entre l’accueil et le théâtre de verdure - et d'autres noms de roses consonantiques avant de prendre un vers vert, un verre au Pavillon Normand à 16h30 !


12 août 2018

Libérons immédiatement Apollinaire ! Pétition lancée par Laurent 3D55

 

     Pétition : LIBÉRONS IMMÉDIATEMENT APOLLINAIRE !

 

     Admirateur de l’œuvre comme de son regard sur le monde, un regard qui féconde tout l’avenir des 20e au 40e siècles, je lance aujourd’hui une pétition pour faire sortir le poète Guillaume Apollinaire de prison. Il est inadmissible dans une république de droit qu’un écrivain et ami des arts soit inquiété et incarcéré pour une affaire au mépris total de la présomption d’innocence et de la liberté d’expression, tout tient à un malentendu qui sera vite dissipé si on le laisse s’expliquer sans pression et si on se décide à faire avancer véritablement l’affaire en s’attaquant vraiment à qui mena ce malheureux forfait. L’Histoire et la Justice verront bien qu’il s’agit du contraire de l’art, puisqu’un Nationalisme revanchard a seul conduit un cambrioleur loin très loin d’une fantaisie de moustaches ou de calligrammes à fontaines poétiques.

    J’aurais volontiers demandé que le livre pourtant excellemment écrit et composé de Franck Balandier soit soumis à la censure : son Apo - à la suite ou façon d’un Raphaël Jerusalmy mettant en scène avec Les obus jouaient à pigeon vole le poète sur le front en mars 1916 sous son surnom de bateau-ivre Cointreau-whisky - a osé présenter les faits sous un jour falsifié et imputer le vol de la Joconde à deux compères braques, dont Guillaume, et on y est, on est à sa place, dans les couloirs et la nuit du musée par cet été onze et de fil en aiguille cela fait admettre la culpabilité de mon client, euh du grand poète, dont je vous dis qu’il n’a rien à voir avec cette histoire de vol d’un tableau du Seizième, quoi Auteuil, c’est dans le Seizième ? Je vous parle du siècle… Vous savez bien, vous savez tous, que notre Apollinaire est passionné d’art primitif ou d’art contemporain ou d’art à venir et nullement entiché des beautés d’une Renaissance dont il n’a que faire. Des statuettes africaines, oui, des toiles de Braque et Picasso pour ses murs cubistes, oui, mais le sourire de Mona Lisa, non, ce n’est pas sérieux, ce serait comme supposer qu’André Malraux a fait du trafic d’œuvres d’art dans sa jeunesse avant d’être ministre de la Culture.

Apo et Obus

     Finalement en lisant plus avant le « roman » de notre impertinent F.B., je m’aperçois qu’il œuvre par sa construction narrative élaborée d’une intelligence de chat à retomber sur ses pattes et que mon motif de censure s’évapore. Autre signe d’intelligence ou de précaution quand il nous engage d’emblée à « démêler le vrai du faux ». Je suis sensible aussi à votre argument de défense complète de la liberté d’expression littéraire et artistique. N’est-ce pas cependant de sa part une provocation alors que notre monde moderne et très précisément de la dernière contemporanéité souffre de la multiplication des « fake news » et que la dernière salubrité publique est la vérification des faits en chasse indispensable pour l’établissement de la vérité, en supposant que le déterminant défini singulier soit le plus approprié. Hasard ou pas, vent qui arrivait ? j’ai composé naguère deux tomes très autobiographiques pour les Ailes des Châteaux où je jouais d’hypothèses fictives et parallèles sur ma vie où le lecteur pouvait opter ou pas pour la réalité d’une vie, mais deux autres tomes sont venus où je m’éloigne de mes petits secrets pour concevoir des fictions qui n’ajoutent pas des voiles de complexité aux personnes réelles du présent ou du passé.

          « Pour l’essentiel, l’homme est ce qu’il cache : un misérable petit tas de secrets. », disait l’auteur des Noyers de l’Altenburg pendant la Seconde Guerre Mondiale, le Malraux déjà invoqué. Monsieur Balandier, lorsque de chapitre en chapitre, de Zone en Zone, vous convoquez tout un tas de ces observations corporelles indiscrètes fictives ou supposées, en lien avec une sexualité qui affleure et se justifie d’écrits érotiques du poète, c’est cru dites eh, est-ce que vous avez le désir d’une vérité sensorielle de l’explication et du dépliement d’une existence ? Est-ce que vous n’aplatissez pas la dimension créative, créatrice, qui fait l’unicité de l’apport d’un tel géant des Lettres et des Arts, en le rabattant sur la somme des données d’un corps dans le monde à un moment livré, sur une « zone » de quelques centimètres de chair et de peau ? Du reste, votre collègue Jerusalmy n’aplatit-il pas aussi la silhouette immense de Guillaume en le faisant vivre en prose et prosaïsmes d’un journal de bord, comme sous nos yeux et comme avec nos yeux, et avec les yeux de qui fit les lettres et poèmes à Lou, enamouré de sa Lou, des obus et des étoiles ? « Et si APO n’était qu’un prétexte, Gilda, pour parler des autres ? » demandez-vous, confiez-vous, Franck, mais alors qui sont ces autres ? Est-ce vous-même, est-ce votre lectrice, est-ce Gilda, est-ce Mona, vos lecteurs, vos contemporains, tous les êtres et fantômes que vous avez croisés dans votre vie et que vous apostrophez pour les mettre debout devant vous et construire avec les morceaux d’un qui fut il y a cent ans la tour qui vous constituera ? le château qui nous constitue ? Le labyrinthe ou la pyramide qui nous trouve et nous perd.

   D’où vient ce sentiment, mon sentiment que vous nous priviez de la version même d’Apollinaire sur sa guerre, sur ses années qui ne furent que de jeunesse hâtée ? alors que l’écrivain nous en donna la version qu’il voulut nous donner à la hauteur de son regard sur ses amours et sur la guerre, avec les flamboiements et les retombées qu’il a choisi d’éclairer ou de laisser dans l’ombre ? ou que vous nous priviez de notre version d’imaginer en tant que lecteur des textes parcelles de Guillaume l’entièreté de sa vie d’homme, de soldat, de poète, d’amoureux ? Hypokrites auteur mon frère qui semblant fais de ne savoir que je te suis. Puis-je me résigner en admettant que « La mystification est éminemment créatrice. », que « Tout aventurier est né d’un mythomane. » ou pour le dire en dix mots : « Ce n’était ni vrai ni faux, c’était vécu. », toujours avec celui qui traquait l’humaine condition dans fabulations, affabulations et sens du sacré, à résumer en les deux termes du « mentir vrai » d’un certain Louis A. Avec l’obscure clarté de l’oxymore pour forcer la porte de la vérité complexe d’hume ondes. Est-ce que je dois remettre en cause ma vision des poètes et de la poésie, de considérer encore et toujours que tout acte poétique est un regard levé vers le ciel, porte une élévation, une sublimation, une transcendance ? Est-ce qu’il n’y aurait pas à entrevoir la possibilité de coexistence des deux moitiés de l’art, le tas et le Tout, les bas et le haut ? les deux postulations comme dirait Charlie ?

    Si je maintiens ma volonté de lancer une pétition pour faire libérer Apollinaire ? Si. J’entends bien ce que vous me dites que je cède là à une mode de faire appel sur tous les sujets au remuement et à l’agitation des réseaux sociaux, j’entends bien quand vous remarquez qu’il est absurde et même idiot de demander la libération de quelqu’un qui fut retenu quelques jours seulement et il y a plus de cent ans et dont l’innocence a été reconnue comme un fait acquis de la Justice comme de la Littérature. J’entends quand on y pressent une manière communicationnelle moderne et ludique de mettre en avant des écrits commémoratifs ou comme commémoratifs comme votre Apo ou mon Galop bleu de la beauté. J’entends tout cela, mais il tient du miracle, ou du sortilège de toute narration, et en particulier quand elle est réussie comme la vôtre de nous faire entrer dans les problématiques vôtres et de nous mettre martel et Apo en tête, votre Apo, un Apo d’Apocope ou d’Apocalypse, de figure de style où vous faites entrer une manière de vie et d’illusion de vie qui nous met le doute les doutes en nos esprits embrumés, prenons garde de n’attraper nous aussi cette grippe qui mit fin à plus de poètes et de soldats que la guerre elle-même… Je vous demande, vous Franck, vous Gilda, vous Mona, vous Michel et Abdellah mes voisins de café, vous Wilhelm, vous Louise, et vous et toi, de signer et de faire signer cette pétition pour la libération immédiate et inconditionnelle du poète Apollinaire.

     (Chacun peut-être a son Apo, - comme l’Apo apothicaire à la recherche de bonheur par Régine Detambel - son Apol, son Harpo, son Harpol, son Apollinaire. J’en ai pas plus étrange qu’un autre fait d’ombres, de nombres et de couleurs. O ces belles bleues belles rouges dans le ciel. Lire sous les différentes couches de chaux la date cellulaire de Guillaume 11.09.11 puis sa date tombale 09.11.18. Hier par Saint-Laurent et nuit d’étoiles filantes, le 10.08.18, alors que l’ami Pascalou jouait à Cachan ses harmoniques sur une scène vespérale, on me fit voir un graffiti « Louis 1905 » au début de l’escalier descendant vers la cave aux bouteilles millésimées, 1905 ? n’est-ce pas la date de la fameuse loi de laïcité en lieu avec le dénommé Aristide au nom de la longue avenue ? Louis ne serait-ce pas un pseudonyme de Guillaume l’amoureux de Lou ? N’est-ce pas ce Louis qui fit romans, poésie, chansons du Paysan de Paris à L’Affiche Rouge au Roman inach… ? Mon esprit commençait à s’échauffer, je l’avoue, comme au temps de ma jeunesse où m’était venu le projet d’écrire la vie du neveu de Joachim, trop tôt disparu ayant envoyé sans réponses ni répons tous ses poèmes épistolaires à son oncle Renaissant... Mais voilà que notre hôte nous annonce son projet de créer l’information que les hommes du Général Leclerc arrêtèrent un moment leurs chars devant le divin troquet… avant de repartir glorieux pour la lumière de la Porte d’Orléans et de Paris libierré, libéré. L’hôte affable, langage soutenu et jeu de mots, m’arrêta de suite lorsque je sortis le mot Phèkniouz d’avertissement, là c’est pour sourire ou pour rire, on voit manifestement la dimension humoristique. Pauvres de nous, que faisons-nous avec ces tonnes de récits humoristiques, tragiques, romantiques, absurdes, néo-réalistes, chaque jour s’ajoutant aux récits ajoutés vers après vers, ligne après ligne, de page ou de front, anecdotes, épopées, légendes de siècles ou livres d’heures ?...)

 

     Laurent 3D55 Texte y356 écrit dans un petit café de L’Haÿ-les-Roses le 11.08.18. Peaufiné adomicile le soir même.

 

01 juillet 2018

Mars 2018 Verbe Poaimer : enquête Bateau-Ville, concours PoésieProse, livre DesChiffonsdeJavel...auxArdentsPoétiques aux56poètes

 

Le Printemps des Poètes ardent à quelques lieux et dates :

 

    - Mardi 13 mars à 14h30 à La Maison du Mexique dans la Cité Universitaire, les 10 ans d’une collection poétique « Accent tonique », lectures et musique
     - Mercredi 21 mars de 20h à 21h au restaurant Les Turbulentes, Estrambots de Laurent 3D54 et poèmes de Céline Escouteloup, musique classique à l’accordéon par Victor Korsakov, au 136 rue de Lourmel, Tout près de la rue de la Convention, métro Boucicaut, musique musique accordéon, on accordera aussi les mots les mots
     - Samedi 24 mars bibliothèque George Sand L’Haÿ-les-Roses à 15h30, lectures de poèmes Des Chiffons de Javel...aux ardents poétiques, mois du "Sacre de la Littérature"
    -  Mercredi 28 mars 8 ans et plus, Auditorium Dispan de Floran centre ville de L'Hay-les-Roses, dessiner le Bateau-Ville (15h), écrire le Bateau-Ville (16h30)
près de l’extraordinaire maquette mystérieuse
     - Samedi 7 avril à 16h à La Librairie L'Instant au 118 rue de Lourmel à Paris 15e, « Le goûter de l’ardent poème », signatures du livre Des Chiffons de Javel...avec moult poèmes d’élèves depuis l’an 2000 (années paires) et poèmes de poètes d’aujourd’hui

 

  -Samedi 14 avril, signatures Des Chiffons de Javel..., librairie Studio Presse, centre ville L’Haÿ-les-Roses, rue Jean Jaurès de 10h30 à 12h30

 

      Avec nos 56 poètes

et les collégiens des années paires depuis 2000 !

 

   BATEAU-VILLE !, ESTRAMBOTS, ces sonnets prolongés...

 

PRINTEMPS DES POETES 2018  ARDEUR POETIQUE,

 

CONCOURS DE POESIE ET DE PROSE,

LECTURES, DEDICACES DES

             CHIFFONS DE JAVEL... aux ardents poétiques

 

 

ANIMATIONS DU VERBE POAIMER

EN ARDENT MARS 2018

 

 

     7 mars 2018 : lancement sur Internet et les réseaux sociaux de

A la poursuite du Bateau-Ville !

 

     Qui a créé la maquette géante de l’Auditorium Dispan de Floran ?

                - appel à témoignages et appel à textes

 

     Recherche avec la ville, avec l’Association du Verbe Poaimer souhaitant une suite au livre La Ballade du Bateau-Ville, avec tous les internautes qui ont une information relative à ce bel objet d’art étonnant, daté par les équipes de restauration des années 1960 pour ses matériaux.    

     Notons que ce bateau, acquis vers 1970 par Romain Bouteille aux Puces de Clignancourt, a longtemps orné le Café de la Gare, célèbre café-théâtre parisien, avant d’appartenir à la famille Dyrek, qui l’a offert à la ville en l’an 2000, après la mort du comédien François Dyrek, homme de théâtre, de télévision et de cinéma et citoyen de L’Haÿ-les-Roses.

     Lancement du concours francophone d'écriture, comportant deux grands prix de la ville de L'Haÿ-les-Roses pour les adultes, l'un de prose, l'autre de poésie par descriptions, imaginations, envolées, narrations, strophes, paragraphes...

             - Un grand prix de 150 euros, le second 100e, le 3e 50e pour la poésie "Prix Brigitte et Laurent du Bateau-Ville".

              - Un grand prix de 150 euros, le second 100e, le 3e 50e pour la prose "Prix Annie et François du Bateau-Ville".

     Un total de prix de 600 euros avec le soutien financier et logistique de la ville de L’Haÿ-les-Roses. Le livre Des Chiffons…, initié par le Verbe Poaimer, est intégré au lot pour chaque prix. Le jury sera formé d'auteurs et de personnalités de L'Haÿ-les-Roses.

     Textes à envoyer à Brigitte et Laurent par fichier électronique à avpoaimer@yahoo.fr

Remise des prix lors de la Fête du Patrimoine à l’Auditorium Dispan de Floran en septembre 2018 (à préciser l’été 2018)

      Compte Facebook L’Haÿ-Culture + Blog du Verbe Poaimer + Page Facebook du Verbe Poaimer + Site de la ville L’Haÿ-les-Roses

 

**

Mercredi 28 mars, atelier de dessin puis d’écriture "Le Bateau-Ville, du pinceau à la plume"

à partir de 8 ans et tout public

    

     Atelier de dessin à l’étage de l’Auditorium Dispan de Floran de 15h à 16h animé par des bibliothécaires – goûter de 16h à 16h30 -  atelier  d’écriture de 16h30 à 18h, "Le Bateau-Ville en Fantastique et Poétique !"

 

     Cet atelier d’écriture sera animé par des poètes du Verbe Poaimer, de récits ou de poèmes par observation du Bateau-Ville, la maquette géante de L’Haÿ-les-Roses visible au foyer de l’Auditorium, à l’étage, au centre ville de L’Haÿ-les-Roses. Participation d'enfants/élèves de L'Haÿ-les-Roses et des environs, observant la maquette, pour des détails de l'oeuvre - les maisons pittoresques sur le flanc - comme pour son apparence et architecture d'ensemble. Exposition des oeuvres par la suite.

     Remarque sous forme de souhait :  Les professeurs des écoles et des collèges pourront aussi faire imaginer et écrire des récits d’aventure ayant pour cadre fantastique le Bateau-ville !

affPoursuiteBateauV

 

**

     Poèmes sur les lieux, les roses, les images

Estrambots de l'an 2, à écrire et à lyre !

 

     14 mars lancement des concours de poésie du Verbe Poaimer pour 2018, an 2 des estrambots ! poèmes de 18 vers (acceptés entre 15 et 20 vers), par exemple comportant trois quatrains et deux tercets ou deux quatrains, trois tercets plus un vers. Trois grands prix de poésie. Catégories jeunes et adultes. De nombreuses récompenses, dont 200 euros et des photographies certifiées de l’artiste Maya Angelsen.

     Les lieux 

Le prix Bernard Chasse, concernant un lieu du monde au choix - pont de Paris, jardin, transport, banc, balcon, ville... etc.

     Les roses

Le prix Ella et Rouben Melik, intégrant au moins quatre noms de roses de la Roseraie de L’Haÿ commençant par une consonne, comme par exemples : Belle aurore, Colibri, Danse du Feu, Fée des neiges, Grand Siècle, Harmonie, Jeunesse éternelle, Korrigan, La fontaine aux perles, Roseraie de L’Haÿ... (Autres noms dans les allées de la Roseraie ou sur le site de la Roseraie du Val-de-Marne)

     Les images

Le prix « Charly Mathekis et les poètes de Butembo » concernant un poème portant sur une image fixe ou animée (tableau, photo, film...) marquante, au choix.

     Règlement complet sur Le Blog du Verbe Poaimer, disponible sur support papier à la Vie Associative au Moulin de la Bièvre.

 

**

 

      Les Printemps des Poètes depuis 2000, présentation-signature à la bibliothèque George Sand

     Samedi 24 mars à 15h30  présentation, lecture et signature de Des Chiffons de Javel... aux ardents poétiques.

 

     Ce livre est publié par les éditions Unicité, avec des poèmes de collégiens depuis l’an 2000 et des textes de poètes dont des poètes de L'Haÿ-les-Roses, « Ardents dits » pour le mois littéraire et Le Printemps des Poètes, thème : l'ardeur (poétique).

     Conception et présentation de ces animations d’écriture de Printemps des Poètes au fil des années dans un collège francilien par Laurent Desvoux-D’Yrek, préface d’Alain Borer, écrivain, poète et président du Printemps des Poètes. Les lecteurs de tous âges pourront puiser dans ce livre comme dans un réservoir d’idées, de thèmes, de dispositifs pour de nouveaux poèmes !

     Bibliothèque George Sand, 21 rue Henri Thirard, L’Haÿ-les-Roses, bus 286, 192, 172, 186.

     Livre inédit de 300 pages, 18 euros.

 

**

     Des Chiffons de Javel... aux ardents poétiques, autres signatures :

 

- Librairie « L’Instant » à Paris XVe (Samedi 7 avril, 16h "Goûter de l’ardent poème"),

- Librairie Studio Presse à L’Haÿ (Samedi 14 avril 10h00 – 12h30),

- Stand Unicités au Marché de la poésie, Place St Sulpice à Paris (6 – 10 juin 2018),

     Dates et horaires à confirmer sur Le Blog du Verbe Poaimer et Le Blog de Monsieur Dyrek

 

affPrintPoet18Poaimer_copie

**

 

POÈMES, ARDENTS DITS, 56 POÈTES D’AUJOURD’HUI   

In Des Chiffons de Javel... aux ardents poétiques,

Fatima AKJOUJ, Marc ALYN, Nicole BARRIÈRE, Emmanuel BARRIOL, Jean BÉNARD, Michel BESNIER, Stanislawa BIERNAT-NEAU, Jean-François BLAVIN (une prose), Bernard BÖSIGER, François BOUILLE, Gérard BOUVIER, France BURGHELLE REY,

     Serge CARBONNEL, Évelyne CHARASSE, Bernard CHASSE, Rachel Rita COHEN, Pierrette COLAS, Danièle CORRE, Monique CRUSSY-DESCARPENTRIE, Maggy de COSTER (une prose), Élizabeth de COURTIVRON,Clara DELANGE, Philippe DELAVEAU, Laurent-Didier DÉSART, Lestragon DESBARDENT, Marc DESOMBRE, Jean-Luc DESPAX, Laurent DESVOUX-D’YREK, Hervé DONJON, Alain DUAULT, Eric DUBOIS, Céline ESCOUTELOUP, Nadia ESTEBA DE ANGELI,           

     Corentin FERNAGUT, Bernard FOURNIER, Colette FOURNIER, Claire GARNIER-TARDIEU, Marc HERNU, Antoine HOULOU-GARCIA, Florent KAMBASU KASULA, Oswald KITAMBALA, Julia LINDHOLM, Madeleine LOISEAU, Pierre LONDICHE, 

     Meziane MAHMOUDIA, Charly MATHEKIS, Françoise MEILLON KORSAKOV, Alexandra MONTAGNE, Brigitte MOYON-DYREK, Grâce MUYISA, Clara PAG, Mélodie QUERCRON, Patrick RAVEAU, Denise RIGOT-DESSIRIER, Nohad SALAMEH, Virginie TOURNEBIZE

 

L1Ardeur_NicoleDurand          "L'ardeur poétique", par Nicole Durand, illustratrice de la couverture pour Des Chiffons de Javel...aux ardents poétiques, parution Editions Unicité en mars 2018, préface d'Alain Borer, président du Printemps des Poètes, présentation au long cours par Laurent Desvoux-D'Yrek

05 juin 2018

Choisissez un poème de 5e en Prix des Internautes et répondez à leurs chouettes questions !

 

                         SUR LA POÉSIE ET LES POÈTES...

 

QUESTIONS DE COLLÉGIENS!

 

     Répondez en vers ou prose aux questions qui vous motivent,

vous surprennent, vous désarçonnent, vous ardentent, vous incantent !

 

     Une sélection de réponses élaborées sera intégrée dans De l’ardeur poétique à l’opus de beauté, la suite en 2019 de Des Chiffons de Javel aux ardents poétiques, publié en 2018 par Unicité, présentation par Laurent Desvoux-D’Yrek, poète et professeur, préface par Alain Borer, Président du Printemps des Poètes (Laurent 3D55 présent sur le stand 706 le mercredi 6 juin 2018 de 16h à 18h,le jeudi sur le stand 603-605 à 17h, le vendredi entre la rue Férou et le Marché..., le samedimanche aux abords encore de la fontaine de St Sumplice...).

     Textes en poèmes et proses à envoyer à monsieurdyrek@yahoo.fr ou avpoaimer@yahoo.fr

    Voir toutes les questions sur « Le Blog de Monsieur Dyrek » et "Le Blog du Verbe Poaimer" avant une sélection de réponses.

 

**

     Au début de ma carrière de professeur, en 1999, deux questions d'élèves m'avaient particulièrement saisi :

- C'est pas un peu lourd d'être poète ? demandait un élève de 5e de Nogent-sur-Marne

- Pourquoi la beauté est-elle toujours si vulnérable ? demandait une élève de 5e de Nogent-sur-Marne.

    En cet autre siècle, vous pouvez leur répondre !

**

 

      Et voici des questions d’élèves de 5e de Paris de ce mois de juin 2018 :

 

A) Questions en vers libres et en deux parties :

Préférez-vous écrire ou lire ? (Angèle de C.)

Se sent-on plus libre quand On écrit ce que l’on ressent ? (d’après Quitterie B.)

Quand on lit un poème de vous face au monde Avez-vous l’impression d’être nu (e) face au monde ? (Quitterie B.)

Pensez-vous que la poésie touchait plus de monde Dans le passé qu’aujourd’hui ? (Joshua B.)

Votre inspiration vient-elle de faits réels ou fictifs ? (Arthur D.)

Quand et comment Avez-vous décidé d’être poète ? (Lenny E.)

Avez-vous tout le temps de l’inspiration En regardant quelque chose ? (Sixtine F.)

Comment faire un poème joyeux Quand on est triste ? (Yon J.)

Faut-il être intelligent (e)pour être poète Faut-il aimer la vie pour être poète ? (Jade M.)

A quel âge vous êtes-vous mis A aimer la poésie ? (Adrien M.)

Ressentez-vous des choses En écrivant votre poème ? (Julie P.)

Le choix du vocabulaire  Est-il dur à faire ? (Maïwenn R.)

La création est la source de toutes choses Est-ce la même chose pour la poésie ?

(question alexandrine de Maïwenn R.)

 

B) Questions alexandrines :

Prendre combien de temps pour écrire un poème ? (d’après Angèle d C.)

Aimez-vous les poèmes que vous écrivez ? (Alexia B.)

Les rimes importent-elles dans un poème ? (et les rythmes, d’après Joshua B.)

Y a-t-il une rivalité entre poètes ? (Arthur D.)

Etre poète change la vision du monde ? (d’après Lenny E.)

Quand et comment avez-vous eu l’envie d’écrire ? (des poèmes, Elsa E.T.)

Relativise-t-on par un poème écrit ? (d’après Jade M.)

Pourquoi êtes-vous – oui, vous ! – devenus poètes ? (d’après Adrien M.)

La vie est-ce qu’elle tient au bout du stylo ? (d’après Henri P.)

La poésie est-elle toujours romantique ? (d’après Henri P.)

Ne fait-on pas de la poésie tous les jours (au bout du compte…, Maïwenn R.)

Que faites-vous lors d’un manque d’inspiration ? (d’après Mélissa R.)

Qu’est-ce que vous aimez dans la poésie ? (Clémentine S.)

Ça doit être long de faire un poème, non ? (d’après Thomas T.)

 

**

 

PRIX DES INTERNAUTES À ATTRIBUER

                          GRÂCE À… VOUS... À UN POÈME DE 5e !

  « Pour arriver au poème… avec l’ardeur poétique»

 

     Un prix des internautes, grâce à vos votes, est organisé pour les élèves, les familles et tous ceux qui apprécient les mots, dites votre poème préféré parmi les finalistes en motivant en 3 lignes minimum votre choix.

     En choisir jusqu’à 3 : 1, 2 et 3 !

     Seule la qualité poétique doit motiver votre choix et non le fait que vous connaissez la personne : jouez le jeu s’il vous plaît. Vous pouvez m’envoyer ce choix par mail monsieurdyrek@yahoo.fr ou par commentaire du blog.

     Poèmes finalistes des 5e 5e1/5e2/5e3 2017-2018 après les textes des poètes J-F Blavin et M. de Coster sur le « Blog de Monsieur Dyrek »

catégorie « Concours Printemps des Poètes » :

http://monsieurdyrek.canalblog.com/archives/2018/03/04/36194390.html

 Des Chiffons de Javel...aux ardents poétiques : photographiés près de planches de surf par Dimitri Dupont, un de mes anciens collégiens, courant le monde dans des avions !

ChiffonsetSurfphDim18

**

     Le 35e Marché de la Poésie se tient du mercredi 6 juin au dimanche 10 juin 2018 !

 

**

27 mai 2018

Roses "consonantiques" à photographier, poaimer, respirer, 2 et 3 juin 2018 Roseraie de L'Haÿ-les-Roses Verbe Poaimer poésie

 

   Le Verbe Poaimer vous invite à photographier,

écrire et…respirer les roses de L’Haÿ !

   Roses « consonantiques » à photographier et à poaimer !

Samedi 2 juin, dimanche 3 juin 2018.

Rendez-vous à partir de 15h30 et samedi et dimanche

Roseraie de L’Haÿ-les-Roses, les allées et le Pavillon Normand

Rendez-vous aux jardins, gratuité de la Roseraie

et c’est le mois de floraison !

chimèneLa rose Chimène, photographiée par Monique Raymond à la Roseraie de L'Haÿ-les-Roses en mai 2018.

 

 

0RosesL'HaÿphotoLDD copie

    Noms de roses commençant par une consonne, comme : Belle aurore, Colibri, Danse du Feu, Fée des neiges, Grand Siècle, Harmonie, Jeunesse éternelle, Korrigan, La fontaine aux perles, Roseraie de L’Haÿ...

    Venez chercher ces roses, les photographier et sur place ou plus tard les intégrer dans un poème entre 15 et 20 vers…

    Venez rencontrer des poètes ou d’autres poètes chasseurs de noms de roses (mais pas cueilleurs, de grâce !)… et en humant et en admirant, s’inspirer des couleurs, des parfums, des noms évocateurs pour composer des vers… avant de prendre un verre au Pavillon Normand tous ensemble vers 17h.

    Venez trouver d’autres noms de roses commençant par une consonne, notamment pour compléter avec M…, N…, P…, Q…, S…, T…, V…, W…, X…, Z… et qui pourraient entrer dans un poème dans les allées de la RoseraieMadame…, Perfection de…, Rosa…, Soleil d’…, Triomphe de…, Violette par… à trouver, à compléter, à photographier, respirer pour…inspiration !

   Le prix Ella et Rouben Melik du Verbe Poaimer pour le plus beau poème intégrant au moins 4 noms de roses consonantiques de la Roseraie de L’Haÿ-les-Roses - parmi les propositions de thèmes 2018 pour de nouveaux estrambots, ces sonnets prolongés - Sur « Le Blog du Verbe Poaimer » ou son compte Facebook, divers thèmes d’estrambots entre 15 et 20 vers. Mais qui furent les L’Haÿssiens Ella et Rouben ? Vous pouvez lire, voir et entendre :  https://www.amisroubenmelik.com/

     Textes à Brigitte et Laurent avpoaimer@yahoo

**

- Estrambots sur des images tableaux, exemple le tableau de Charles Paul Renouard représentant Jules Gravereaux dans sa Roseraie de L’Haÿ, qu’on peut voir, apprécier dans le Pavillon Normand, photographies de Doisneau, films de Méliès, de Truffaut……,

- Estrambots sur des lieux, ponts, villes, jardins, parcs, bancs… jusqu’au 15 septembre 2018. Remise des prix à « L’Haÿ-en-livres » en novembre.

     L’an passé, pour l’an 1 des estrambots, nous avions fait composer des poèmes avec des noms de roses… vocaliques et fait faire des photographies par l’artiste Maya Angelsen des visiteurs et visiteuses près du tableau représentant Jules Gravereaux, créateur de notre première Roseraie occidentale, avant de créer Bagatelle…

**

Adresse postale : Brigitte et Laurent, Le Verbe Poaimer,

Moulin de la Bièvre, 73 avenue Larroumès, 94240, L’Haÿ-les-Roses

Le Blog du Verbe Poaimer (canalblog ) Page Facebook du Verbe Poaimer (photos)

Textes à Brigitte et Laurent avpoaimer@yahoo.fr

FeuillesécritesLDD

 2 photos par Laurent Desvoux-D'Yrek à L'Haÿ-les-Roses

06 avril 2018

Des Chiffons de Javel...aux ardents poétiques, Signatures samedis 7 avril Paris L'Instant et 14 avril L'Haÿ Studio Presse

CouveDesChiffonsdeJavelT1Ce samedi 7 avril à 16h à La Librairie L'Instant au 118 rue de Lourmel à Paris 15e, « Le goûter de l’ardent poème », présentation du livre Des Chiffons de Javel...avec moult poèmes d’élèves depuis l’an 2000 (années paires) et poèmes de 56 poètes d’aujourd’hui : Lectures, goûter, signatures... Métro Boucicaut (ou Charles Michels), bus 62 et 42

 

Diapositive1

  -Samedi 14 avril, signatures Des Chiffons de Javel..., librairie Studio Presse, centre ville L’Haÿ-les-Roses, rue Jean Jaurès de 10h30 à 12h30

 

      Dans ce livre Des Chiffons de Javel..., préfacé par Alain Borer, président du Printemps des Poètes, auteur de De quelle amour blessée, vous trouverez les ardents poèmes de nos 56 poètes

et les poèmes de collégiens des années paires depuis 2000 ! :

élèves de 6e et 5e en 2000, élèves de 5e aux printemps 2002, 2004, 2006, 2008, 2010, 2012, 2014, 2016 et 2018...