2 POÈMES DE 24 VERS

COMPOSÉS LE LUNDI 24 DÉCEMBRE 2012

L'UN EN EUROPE, L'AUTRE EN AFRIQUE

POUR NOËL ET LE VERBE POAIMER

 

              24.12.12  Veillée de Noël

 

Ce soir encore à la veillée

De Noël comme chaque année,

J’ai une douce et tendre pensée

Pour vous qui hélas m’avez quittée

 

Vous voudriez me voir émerveillée

Devant les fêtes de la Nativité

Avec des yeux écarquillés

Sur l’Ange au sapin accroché

 

Nostalgie des Noëls passés

Bûches, gâteaux et marrons glacés

Cadeaux aux papiers décorés

Bonbons et magnifiques poupées

 

Je revois mes tout petits pieds

Nus car très vite déchaussée

Pour attendrir le Père Noël

Dès que mes yeux s’étaient fermés

 

Tous ces bons moments partagés

M’aident aujourd’hui à avancer

Je voudrais retrouver ce passé

Où j’étais dans un nid douillet

 

Dans tout mon être abandonné

Vous rallumez tel un soufflet

En moi la flamme que vous portiez

Je revis, je vous le promets.

 

Anne-Marie VERNIENGAL-BARBIER

 

*

 

 

Laisse couler le fleuve ; dessine le dernier acrostiche...

 

    Voici le dernier vingt-quatre de l'année

    Inscris-le vite en lettres d'or ; il s'en ira vers le passé

    Et te laissera un goût de l'inachevé

    Note ce jour, sans lui dire de rester

05Salue-le seulement, il court vers sa destinée

 

    Vis ta vie, ne vole pas celle d'autrui

    Inutile de te l'approprier ; tu ne garantis

    Ni la tienne, ni la sienne

    Gère plutôt celle que nature te fit :

10Travaille à l'éterniser, par la poésie

 

    Qu'importe que tu amasses

    Une montagne de liasses

    Alors que tout s'en va

    Tel ce mois, ce jour, ce roi!

15 Regarde, le soir tombe

    Et tous, on s'en va vers la tombe.

 

     Demande aux muses de t'accorder une lyre

     Et de t'inspirer le courage de lire

     Ce que le commun des mortels ne voit pas

  20Exerce-toi à réveiller les souffles sans voix

     Mais n'oublie pas que seul tu peux ne pas y arriver

     Brise ta coquille, ouvre-toi

     Ris avec les étoiles, marie-toi aux âmes sœurs

 24Et tous, poètes unis, des choses finies, on en fera des pour toujours!

 

Charly MATHEKIS