Avant les Drôles De Dates des 31.7.13, puis 5.8.13 puis 31.8.13, voici une explication poétique de Jean-Pierre Pâlissier qui nous apporte à sa manière verveuse et néo-alexandrine son éclairage numérique sur les DDD palindromes.

Laurent 3D50

 

Palindromes d’expert

 

Cinq des huit premiers mois, de l’année 2013,

Créent à leur dernier jour, un palindrome expert.

Janvier, Mars puis Mai, suivis de  Juillet, Août,

Se chiffrent sans façon et sans le moindre doute :

                                        31/1/13,

                                                 31/3/13,

                                                     31/5/13,

                                                  31/7/13

                                                31/8/13,

Formules qui  permettent, à un lecteur adroit,

De lire de gauche à droite, ou l’inverse, c’est au choix.

Les 31 Octobre et 31 Décembre,  en sont fort dépités,

Leur mois dont le chiffrage comprend deux unités,

N’a  plus la moindre chance, de pouvoir s’inviter.

L’explication qui suit, permet de constater :

                                          31/10/13 donne 31/01/13

                                           31/12/13 donne  31/21/13

Résultats bien très loin de l’effet escompté,

Sorte de palindrome, qui se mordrait les pieds !

Novembre aurait voulu, il s’en frottait les mains,

Le nombre 11 pour lui, s’annonçait plutôt bien,

Mais c’était sans compter les caprices du destin,


Le bougre n’a que de 30 jours et jamais 31!

Ainsi, au fil des dates et au fil des années,

Chacun de nous constate, dans le calendrier,

Des chiffres qui se prêtent à une permutation,

Une sorte de jeu ludique, digne d’une Play station.

 

J.P.P. en juillet 2013.

(Joli Palindrome Pervers)