Où trouver les Jardins gravés, jardins légers ?

     à la librairie L’Instant au 118 rue de Lourmel dans le XVe à Paris et près du jardin de roses du Val-de-Marne, à Studio Presse, librairie du centre ville de L’Haÿ-les-Roses, 17 rue Jean Jaurès ! toute proche des vitraux de Job Guevel de l'église Saint Léonard !

     Et vous pourrez le lire ce livre de poèmes à 44 pages, le voir ce livre de gravures, le consulter et éventuellement l'emporter moyennant paiement encore les jours d'après, en attendant les roses de mai et juin !

      Au Galop au Galop ! Doucement la lecture ! Le livre y sera à demeure quelque temps, jusqu’au temps des roses estivales ! ainsi que Le Galop Bleu de la Beauté, consacré aux quintils et à l'Apoll ! à l'Apollina ! à l'Apollinaire ! enfantant la poésie de l'aujour, de l'aujourd'hui et de lave, de l'avenir !

      Laurent Desvoux-D’Yrek pour Le Verbe Poaimer

couverture Jardins gravés 2p

**

     Dans ce livre Jardins gravés, jardins légers, préfacé par Brigitte Moyon-Dyrek, avec des gravures de Monique Raymond du Cercle L’Haÿssien des Arts, on peut trouver des poèmes de plusieurs horizons à jardins ! notamment de plusieurs poètes L’Haÿssiens, Bernard Chasse, Jean Bénard, Mathias Moronvalle et Hervé Donjon qui vient de recevoir le prix Louis Amade avec un autre poème encore sur un jardin, un de ces acrostiches qu’il a fait fleurir dans notre ville !

 

LE JARDIN FLEURI DE L’HAY LES ROSES

 

L a Roseraie, réserve florale aux diverses variétés

A rbustives, en guirlandes, sur des dômes ou tonnelles,

 

J ules Gravereaux l’a conçue pour son éternelle beauté,

O euvre que dame nature renouvelle à merveille.

L ibre, hybridée, nuancée, la rose agréablement parée

I nspira Ronsard et sa mignonne rendue immortelle.

E nvoûtante, armée de ses aiguillons, elle est identifiée.

 

R ayonnante, séduisante, à la fin du joli mois de mai,

O uvrant ses pétales, mon esprit se met à vagabonder.

S ereine, en toute liberté, ton cœur est un palais

E nchanteur qui exhale un parfum raffiné.

R eine tantôt rebelle, ou disciplinée à souhait,

A rceaux, treillages, pergolas aident à agrémenter

I ci, à l’Haÿ les Roses, ce jardin fleuri et ses attraits

E njoleurs où le Pavillon Normand permet de se restaurer.

 

D orénavant, propriété départementale, ton histoire

É volutive depuis ta création, mise en valeur

P assionnément, fait le bonheur des visiteurs.

A ménagé, ton théâtre de verdure avait son auditoire.

R adieuses, des fêtes en ton honneur furent célébrées,

T els spectacles de l’Opéra, où chanteurs, danseurs,

E ntrèrent en scène pour te fêter, toi, la reine des fleurs.

M émorables sont les moments où toutes les célébrités

E nthousiastes du tout Paris venaient nombreuses

N arrer en vers, et en prose, cette manne précieuse,

T emps fort où un rosier buisson ‛Souvenir de Louis Amade’,

A ux fleurs divines, délicieusement parfumées, a été enraciné.

L ettré, ce parolier renommé, poète, policier, préfet, fut honoré

E n ce lieu où l’esprit et la beauté s’unissent pour une ballade.

Hervé DONJON

PrixLouisAmadeDonjon19

**

 

NOS AUTEURS DE JARDINS GRAVÉS, JARDINS LEGERS

Dans l’ordre alphabétique En brassée de poèmes !

     Poèmes de Jean Bénard, Stanislawa Biernat-Néau, Bernard Bösiger, Bernard Chasse, Elizabeth de Courtivron, Clara Delange, Laurent Desvoux-D’Yrek, Hervé Donjon, Nadia Esteba, Georges Friedenkraft, Jean-Philippe Goetz, Rouben Melik, Roselyne Merlin-Bourré, Mathias Moronvalle, Brigitte Moyon-Dyrek, Monique Raymond.

**

Ça suit son cours L'Haÿ avec ses trois couleurs

Où le vert est son parc, le bleu la Bièvre et rose

Est sa fleur pour garder les rires et les pleurs
De sa légende où "guerre et paix" se chante en prose.

    "Strophes pour L'Haÿ-les-Roses", (extrait)

poème qu'avait écrit Rouben Melik pour Le Verbe Poaimer en 1995.