Après le décès de Robert Bigot, Le Verbe Poaimer déplore la perte de Jean-Pierre Pâlissier qui faisait le bonheur des lecteurs de nos anthologies et de "Jeux d'Epreuves".

 

 Parti dans l’été 

 

Il est parti dans l’été le poète JPP !

Jean-Pierre aux poèmes polissons

Un peu politiques à sens et à sons

Non polis sinon par le bon sens et l’humour

 

Ses poèmes comme lui étaient ronds

Comme lui délivraient leur générosité

Avec de l’harmonie de l’allant de la gouaille

Et un regard sur le monde aiguisé

 

Il répondait toujours présent JPP !

Quand on l’invitait à composer ou déclamer

Et il enchantait en vers et verres avec ses initiales

 

Qu’il égrenait à l’infini sous ses poèmes

« Joueur Poète Printanier » « Je Peux Poaimer »

Mais il est parti dans l’été qui cavale

 

Le poète JPP ! aux strophes en rond et aiguisées

 

     Texte w556 écrit par Laurent Desvoux D'Yrek

dans le Morbihan le dimanche 12 juillet 2015.

 

**

 

 

Laurent

 

Une lourde perte pour ton club

 

Merci de nous avoir informé et plus encore pour les poèmes.

 

Un costaud ce JPP!

 

Jongleur de mots, tu les lances très haut

 

Passeur de vie, de sentiments drôles et chauds

 

Poaimeur: sous ta plume le Verbe se fait chair !

 

 

Jean , un ami l'Hayssien tout récent, via Laurent Desvoux du Verbe Poaimer

 

     Je n'écris jamais au passé.
     Tel sera mon témoignage demain à 15h30,  
Amitiés

                Jean BENARD

*

 

 

A NOTRE J.P.P., DU VERBE POAIMER

J.P.P., quelques fois nous nous sommes croisés, 
Sans vraiment chaque fois nous aborder.
Toujours cachée derrière ma timidité, 
Je regrette à présent que nous n'ayons conversé.

Je lisais et admirais tes vers fouettés, 
Ô combien de lucidité, sans jamais me lasser.
Je disais à Laurent combien j'étais subjuguée

Par tant de poèmes teintés de réalité.

La nouvelle est tombée, et comme fracassée, 
Je me dis être passée parfois à côté, 
D'un être tout de joie et de générosité.
Non, assurément, tu n'avais rien à cacher.

Tu restes pour tes Amis du Verbe Poaimer, 
Notre Joyeux Poète Passionne

Et nous te gardons dans nos plus tendres pensées.

Anne-Marie VERNIENGAL-BARBIER