Zamis des zarts et du zinc, nous vous convions vendredi 6 février à un pot de clôture de l’exposition TONTONS ZINGUEURS ET FLEURS DU ZINC à la Brasserie de la Roseraie, rue Dispan au centre ville de L’Haÿ-les-Roses, pour voir les photographies de Maya Angelsen, complétées par une série de quatrains écrits par Laurent Desvoux autour de ces portraits. Le créneau horaire est 19h 21h.

     Il y aura de quoi grignoter et les boissons seront à 2,50 euros pour l’occasion ; il y aura aussi de quoi écrire pour des vers ou des lignes sur les photos de visages à chapeaux, à perruques ou à loupes ou au naturel. Et ce sera l’occasion de nous voir dans un cadre festif et artistique.  

     Laurent Desvoux du Verbe Poaimer

 

TONTONS ZINGUEURS ET FLEURS DU ZINC

     Du café de Pagnol à celui de Flore, le bar est devenu le lieu emblématique d'une ville où s'entrechoquent les verres, les cultures, les points de vue et les individus. Il est le poumon d'un quartier et vit au rythme des habitudes, des rencontres fortuites et de ces "petits riens du grand tout". Rien ne s'y passe. Tout s'y passe. Sans mise en scène, il devient le théâtre d'événements où les acteurs vivent l'instant, intensément, comme protégés du temps qui passe, à l'abri du flot irrésolu qui les emportent.

     Théâtre ? Instant ? Hic et Nunc...

     Il n'en fallait pas moins pour que Maya Angelsen ait l'envie de venir poser son décor, un simple drap noir suspendu dans la brasserie de son quartier et de proposer aux personnes de passage de venir prendre la pose : un décor pour interpeller, pour provoquer la rencontre. Le reste n'est que lien humain, affinité, échange, confiance, bienveillance, respect, lâcher-prise.

     De ces studios éphémères sont ressortis une série de portraits ... 

Maya Angelsen

http://www.eyetomeetu.com

http://mayaangelsen.com 

 

**

 

Il est zingueur, L’Haÿ s’éveille

La vie est un fleuve tranquille

On prend la tasse et puis c’est tout

Qu’on s’appelle Olive ou Popeye

 

La photographie humaniste

De silhouettes en portraits

Maya d’atelier ou des pistes

De clair obscur et de loin près

 

Anonymes de tous cafés

Unissez-vous par des photos

Faites des mots, des èmes-po

Et de grands rires esclaffés

 

Envoi :

     A vous qui lisez ces photos

     Et qui regardez ces poèmes

     A vous qui prenez cafés crèmes

     Et qui rêvez le regard haut

 

Site/Blogs du Verbe Poaimer et de Laurent Desvoux :

http://www.mac-lhay.com

http://verbepoaimer.canalblog.com

http://chansonsdesvoux.canalblog.com

http://laurentdesvoux.canalblog.com