DRÔLES DE DATES AVEC LE VERBE POAIMER

DE NOTRE CORRESPONDANT POÈTE EN RDC :

 

                           Veillée de deux mille treize (acrostiche)

 

Veilleurs, j'ai entendu minuit sonner

Est-ce qu'il faut que je prenne mon thé

Ici, à l'heure, ce thé de l'année passée?

La loi, va-t-elle interdire les vers, les pieds

Les plus éloignés possibles de ceux consacrés?

Est-ce qu'il faut innover, maintenant que le cap

Est franchi, comme mes deux précédents ceps?

 

   Dites-moi donc, veilleurs, amis de la pensée

   Existera-t-il pour chacun liberté de créativité?

 

Dites-moi, je vous en prie

Elles me dérangent souvent, les rimes :

Une fois que mon cerveau s'enrhume

Xérès, un si beau breuvage, à ma gorge crée des plis!

 

   Mille fois le soleil s'est levé, s'est avancé

   Il ne s'est jamais arrêté, pas une seule fois

   Les rayons de son regard ont créé la foi

   L'espérance qu'il ne peut reculer

   Et changer la course de sa lancée

 

     Tentons d'inventer d'autres rythmes

     Riz et poule pourront dire "je t'aime"

     Et ce sera une nouvelle étape

     Il n'y aura plus attaques ni frappes

     Zéro sera transformé en œuf ou en  neuf

Et le treizième étage ne sera pas un veuf

 

       Mathe KISUGHU poète en RDC

 

*