4 Poèmes de 12 vers écrits ce 12.12.12 par 3 poètes à l'invitation du Verbe Poaimer.

   Attendons poèmes de 12 ou 13 vers le 13.12.2012,

puis des poèmes de 20 vers à écrire le 20.12.2012 vers 20h 12...

puis... (à suivre)

 

Pour commencer un acrostiche du jour composé en Afrique :

 

Le douzième jour du douzième mois

Est arrivé : douze bons coups sonnent chez moi.

 

Dans le château fort, devant la cour du grand roi

On voit six fois deux vaillants poètes qui chantent

Un hymne pour dire adieu à tous émois.

Zut! un coup de fusil retentit; sur le faîte

Et sur le parterre du château, désarroi ! 

 

Dès ce jour devaient cesser Deuils, Duels, Disettes

On danserait, la main dans la main : adieu larmes !

Un tel pays n'aurait plus de troubles dans l'âme

Zouaves se reposeraient, et tous les gestes

Et toutes les pensées rallumeraient la Flamme…

 

   Mathe KISUGHU en RDC

 

*

 

Voici 3 poèmes écrits ce jour d'exception en Île-de-France :

 

12.12.12 : Une date bientôt insaisissable…

 

 

Filant telles des comètes et les dernières

Trois douze alignés, je ne vous écrirai plus

Ne sachant maintenant à qui m’en remettre

Cherchant désespérée la planète Nibiru

 

Calendrier Maya, tu me tiens en haleine

Ce 12.12.12 serait-il ta signature ?

Jongler avec tes nombres me trompe la tête

Honte à moi mais les comptes n’y sont vraiment plus

 

Date fatidique qui ne sera pas mienne

Catastrophes prévues : sont-ce les bons calculs ?

De guerre lasse, dans l’atlas je feuillette

Ce passé qui peut-être ne le sera plus

 

Anne-Marie VERNIENGAL-BARBIER

 

*

 

12/12/ 2012 12h12

2 poèmes de Jean-Pierre PALISSIER

Mise en « Cène »

Les douze coups de minuit, du  12/12/2012

Marqueront les esprits, feront du nombre douze,

Un nombre qui porte en lui, d’éternelles promesses,

Dans la gastronomie et, parfois, à la messe.

Douze fait souvent appel, en toute modestie,

A l’idée de douzaine, que d’aucun nous envie.

Pour acheter des huîtres  ou même quelques œufs,

Le treize à la douzaine, ne fait que des envieux.

Du côté des apôtres,  c’est le même combat,

Ils sont restés à douze pour colporter la foi.

La mise en scène du douze, a bien commencé là,

Quand Jésus dans la Cène, prit son dernier repas.

J.P.P.

(Je Prêche Passionnément)

*

Vœux pieux

Parmi tous ces dictons qui prônent la raison,

Certains bénéficient d’une même prononciation.

Je veux prouver ici, car les deux ne font qu’un,

Qu’il est vrai que la fin justifie les moyens.

Disciples de Coluche et des restos du cœur,

Des banques alimentaires qui œuvrent avec ardeur,

Tous tiennent le langage, hélas sans lendemain,

Qu’il est vrai que la faim justifie les moyens.

Faisons d’une simple phrase, si semblable à l’oreille,

Le symbole d’une lutte qui demeure éternelle.

Puisse les politiques, pour combattre la faim,

Donner aux bénévoles, simplement les moyens !

 

J.P.P.

(Je Prône le Partage)

 

*