POÈMES À DRÔLES DE DATES

AUJOURD'HUI 10.11.12.

 

Sont-ce dix, onze ou douze merci que je te dois?

Si tu en veux davantage

Ils sont bien entendu à toi.

Puissé-je en tirer avantage.

 

Ce serait pour Reggiani

Un bien agréable hommage

Mais ce serait pur déni

Si un si bel assemblage

 

Des couplets de ses auteurs

Ne trouvait le succès ni 

L'oreille des spectateurs

À bon entendeur, salut!

 

Philippe Daverat en novembre 2012.

(qui chante à 20h30 ce samedi 10.11.12 le répertoire de Serge Reggiani à la chapelle du Moutier, avenue Aristide Briand, à L'Haÿ-les-Roses)

 

*

 

Je viens de composer pour le verbe "Poaimer", un poème dix vers,

qui fait aussi partie, des poèmes divers, que l'on peut classifier,

dans les poèmes d'hiver, qui nous font froid aux pieds.

Faute de pièce jointe, je me contente donc, de vous faire suivre ainsi,

ce misérable écrit: J.P.P.

Cachan 10 Novembre 2012  St Léon

Poème dix vers, poème d’hiver. 

En cette veille du onze, Novembre comme il se doit,

Il n’y a pas de honte, à faire face au frimas.

Ce n’est que l’avant-garde, d’une armée de glaçons,

Qui, si l’on n’y prend garde, vont geler nos petons.

Seul le père Noël, préparant son traîneau,

A su faire part belle, de cet imbroglio.

Au lieu d’un GPS, il compte pour se guider,

Sur une fumée épaisse, sortant des cheminées.

Morale de cette histoire, s’il faut en trouver une,

Ne broyons pas du noir, l’espoir est dans la brume.

J.P.P.

(JPrône la Patience)