Dix dix dix

 

Dix, dix, dix

Dis, dis-moi, dis

 

L'automne frémissant

De ses brumes annoncées,

La fleur se rouillant

Par ses pluies alternées,

 

Les heures qui se meurent

Des dimanches solitaires,

Le dit qui fait peur

Des soirées délétères.

 

Dix, dix, dix

Dis, dis-moi, dis

 

Les jours partagés

Aujourd'hui disparus,

Les temps divisés

Que nous ne saurons plus.

 

Les regards éblouis

Ces temps-ci sont ternis,

Mais le soleil timide

Arrête la clepsydre.

 

Dix, dix, dix

Dis, dis-moi, dis

 

Et c'est bien hors du temps

Que s'écoule la vie,

Que maintenant j'attends

Ce qu'un autre me dit.

Car le temps est amour

Si l'on tient à la vie,

Et tout vous semble court

A côté de l'ami.

 

Dix, dix, dix

Dis, dis-moi, dix

 

Si nous nous sommes compris.

 

Danielle POMMIER-VAUTRIN